1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Wauquiez, Pécresse, Retailleau et Morin contre-attaquent
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : Wauquiez, Pécresse, Retailleau et Morin contre-attaquent

Sans parler explicitement de primaire, Wauquiez, Pécresse, Retailleau et Morin réclament dans "Le Figaro", un vote "populaire, le plus large possible, ouvert à tous les sympathisants de la droite et du centre".

Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Bruno Retailleau et Hervé Morin
Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Bruno Retailleau et Hervé Morin
Crédit : AFP
Marie-Pierre Haddad

Le candidat naturel ? Très peu pour eux. Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Bruno Retailleau et Hervé Morin ne comptent pas se laisser voler la présidentielle par Xavier Bertrand. Et pour cause, l'offensive a été lancé par le numéro 2 Guillaume Peltier, récemment déchu du titre de numéro 2 du parti, qui estime que le président des Hauts-de-France est le candidature naturel de la droite. 

Les autres possibles candidats ont ainsi décidé de lancer la contre-offensive en publiant une tribune dans les colonnes du Figaro. Le ton est donné d'emblée : "L'homme ou la femme providentiel que certains espéraient ne s'est pas imposé", selon eux. Afin d'éviter "la compétition sauvage et les aventures solitaires", ils plaident pour l'organisation d'une primaire ouverte, sans jamais l'évoquer clairement.

"Il faut donc s'en remettre au système le plus clair, le plus démocratique : le vote. Un vote populaire, le plus large possible, ouvert à tous les sympathisants de la droite et du centre. Un vote qui donnera force et légitimité au vainqueur et à l'équipe de France qui devra se rassembler autour de lui", écrivent-il.

Personne ne doit retourner la concurrence

Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Bruno Retailleau et Hervé Morin

À ceux qui craignent que l'organisation d'une primaire soit une source de divisions, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse, Bruno Retailleau et Hervé Morin répondent que "personne ne doit retourner la concurrence". 

À lire aussi

"Elle est saine quand elle repose sur un débat libre, organisé et équitable. La confrontation des arguments et des personnalités de la droite et du centre est non seulement inévitable mais souhaitable. Toutes les candidatures sont légitimes et nous ne connaissons en démocratie qu'un seul moyen pour les départager loyalement : le vote", ajoutent-ils.

Une désignation du candidat de la droite en novembre ?

Cette tribune devrait être au centre des discussions du bureau politique organisé ce 6 juillet par Les Républicains. Le maire LR d'Antibes Jean Leonetti présentera ses pistes de travail sur la désignation du candidat qui représentera la droite pour l'élection présidentielle de 2022.. La direction devrait quant à elle proposer un vote sur le calendrier. Le président du parti Christian Jacob avait déjà donné les dates clés : étude d'opinion lancée fin août, décision sur un éventuel système de départage fin septembre, puis désignation du candidat en novembre

Les signataires de la tribune publiée dans Le Figaro rétorquent "que des sondages, dont la fiabilité est plus que jamais mise en doute, fassent office de moyen de sélection de notre candidat ne peut satisfaire personne". Ils invitent Les Républicains à "définir rapidement le mode de désignation" car "plus vite elle sera tranchée, plus vite nous pourrons parler d'une seule voix aux Français". Leur demande rejoint celle de 91 sénateurs de droite, qui ont appelé le bureau politique à "un calendrier resserré". 

Pour l'instant, seul Xavier Bertrand est officiellement déclaré candidat à droite. Il recueille 18% d'intentions de vote, selon le dernier sondage en date, contre 14% à Valérie Pécresse et 13% à Laurent Wauquiez. À noter cependant, que le président des Hauts-de-France n'écrase pas le match et arrive derrière Emmanuel Macron (24%) et Marine Le Pen (26%).

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/