1 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : quelles étaient les chances des chefs d'État sortants à un an du scrutin ?

INFOGRAPHIES - Lors des dernières élections présidentielles, les sondages à un an du scrutin n'ont pas toujours été annonciateurs des résultats finaux dans les urnes.

François Mitterrand, Valéry Giscard-d'Estaing, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande
François Mitterrand, Valéry Giscard-d'Estaing, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande Crédit : AFP
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

C'est la dernière ligne droite pour François Hollande. Le président de la République n'a plus qu'un an pour tenter d'inverser les courbes, du chômage - évidemment - mais également celle des intentions de vote. Le président sortant, s'il est candidat à la prochaine élection, va devoir redoubler d'efforts pour ramener toutes les chances de son côté. D'après les derniers sondages en date, le locataire de l'Élysée - pendant encore au moins 12 mois - ne passerait pas le premier tour, que son challenger de droite se nomme Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé.

Des sondages à prendre avec précaution. Le scrutin est loin et le paysage politique peut encore évoluer. Une situation déjà observée lors de précédents scrutins. En mai 2011, rien n'était joué entre les différents candidats socialistes. Les sondages proposaient encore Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn - avant que l'affaire du Sofitel de New York éclate - comme candidat potentiels face à Nicolas Sarkozy. Face à François Hollande, le Président était tout de même donné perdant.

En 2002, les sondages n'avaient pas du tout anticipé la surprise Jean-Marie Le Pen au second tour. Focalisés sur le candidat socialiste Lionel Jospin, aucun institut ne prédisait cette configuration. Les sondages un an avant ne sont donc pas du tout représentatifs des résultats. Jacques Chirac, alors qu'il cumulait 51% des intentions de vote en avril 2001, a été réélu avec 82.21% des voix.

À lire aussi
Emmanuel Macron face aux maires, dans l'Eure Emmanuel Macron
Débat : "Il y a un côté cure de jouvence" pour Macron, dit Roquette

François Mitterrand n'était, lui, pas inquiet de son sort pour sa réélection en 1988 face à Jacques Chirac. Donné vainqueur à 55% contre 45% pour son adversaire, le premier président socialiste a été réélu avec 54.02% des voix. À l'inverse, Valéry Giscard d'Estaing a déchanté en 1981 lorsque son rival du PS l'a emporté avec 51.76% des voix, alors qu'il était annoncé perdant l'année précédente. François Mitterrand n'avait annoncé sa candidature à la présidentielle que quelques mois avant le scrutin. S'il se représente en 2017, tout n'est donc pas encore joué pour François Hollande.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Hollande Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782825489
Présidentielle 2017 : quelles étaient les chances des chefs d'État sortants à un an du scrutin ?
Présidentielle 2017 : quelles étaient les chances des chefs d'État sortants à un an du scrutin ?
INFOGRAPHIES - Lors des dernières élections présidentielles, les sondages à un an du scrutin n'ont pas toujours été annonciateurs des résultats finaux dans les urnes.
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-quelles-etaient-les-chances-des-chefs-d-etat-sortants-a-un-an-du-scrutin-7782825489
2016-04-15 10:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WpJ5Fmq-aJ-xXo8T63Zg3g/330v220-2/online/image/2016/0414/7782827618_francois-mitterrand-valery-giscard-d-estaing-jacques-chirac-nicolas-sarkozy-et-francois-hollande.jpg