1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : Michèle Rivasi défend l'instauration d'un revenu universel
2 min de lecture

Présidentielle 2017 : Michèle Rivasi défend l'instauration d'un revenu universel

DÉCRYPTAGE - François Hollande pourrait reprendre à son compte cette mesure, défendue par l'eurodéputée EELV en 2017.

Michèle Rivasi, devant Matignon le 12 septembre 2016
Michèle Rivasi, devant Matignon le 12 septembre 2016
Présidentielle 2017 Michèle Rivasi défend l'instauration d'un revenu universel
00:03:19
Benjamin Sportouch & Ludovic Galtier

Députée européenne et surtout candidate à la primaire Europe Écologie - Les Verts contre Cécile Duflot, Yannick Jadot et Karima Delli, Michèle Rivasi propose un revenu universel. Ce serait une révolution. Comme son nom l'indique, le revenu universel serait attribué à tout le monde, sans conditions de ressources : ainsi, le SDF, l'employé, et le banquier toucheraient exactement la même chose. Pas seulement pendant quelques années mais tout au long de la vie, de la naissance à la mort.

"Si les gens ont un revenu de l'ordre de 800 à 1.000 euros, ça leur permettra de gagner davantage, puisque leur salaire se rajoutera au revenu universel. S'ils veulent s'occuper d'associations, avoir une utilité sociale, ils pourront le faire. Ça permet de redonner une dimension à la personne", se défend Michèle Rivasi au micro de RTL.

Une idée qui remonte au XVIe siècle

L'idée de l'eurodéputée n'est pas neuve : on en trouve la trace dès le XVIe siècle dans un livre du philosophe anglais Thomas More. La philosophie de cette proposition est claire : il s'agit de ne plus faire du travail l'alpha et l'oméga de la vie en société, pour se consacrer, par exemple, à une action bénévole sans se préoccuper d'avoir un salaire. Les détracteurs de la mesure sont convaincus qu'elle ne ferait qu'encourager l'assistanat. Au contraire, ceux qui en défendent le principe - Benoît Hamon au PS par exemple - estiment que travailler pour la société, pour sa cohésion est tout aussi important qu'avoir un métier rémunéré et payer des impôts.

Une idée défendue à droite aussi

Cette idée n'est pas seulement une idée défendue à gauche. Certes, elle n'est pas du tout en vogue chez François FillonAlain Juppé ou Nicolas Sarkozy. Leur programme est même l'antithèse du revenu universel, mais c'était le cas dans un passé pas si lointain. En 2011, Dominique de Villepin proposait, au nom du gaullisme social, 850 euros par mois en échange d'une activité d'intérêt général. Dans un autre genre, Christine Boutin l'a défendu par charité chrétienne.

Un coût de 500 milliards d'euros par an

À lire aussi

Le coût de la mesure est énorme. Michèle Rivasi l'évalue à 500 milliards d'euros par an. C'est plus que le budget annuel de l'État. Cela n'empêche pas le Parti socialiste de travailler sur l'idée pour la prochaine présidentielle. Il se murmure même que François Hollande pourrait la reprendre à son compte, histoire de trouver un marqueur, un symbole, de gauche pour sa campagne. Sous quelle forme ? Là est la question. Il y a deux jours à peine, Manuel Valls a bien évoqué la possibilité d'instaurer "un revenu universel garanti" mais c'était dans une version édulcorée : une simple fusion des minimas sociaux.

La mesure expérimentée dès janvier 2017 en Finlande

Le revenu universel arrive bientôt en Finlande. Il y aura un test grandeur nature avec 2.000 personnes. Si ça marche, ce sera généralisé. Le début de l'expérience est prévu en janvier prochain. Ce n'est pas la même échelle, la Finlande comptant 5 millions et demi d'habitants mais en France en janvier on sera en pleine primaire de la gauche. Qui sait, le sujet pourrait bien s'inviter dans le débat.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/