1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : Mélenchon "honnête" et représentant la gauche selon un sondage
2 min de lecture

Présidentielle 2017 : Mélenchon "honnête" et représentant la gauche selon un sondage

Selon un sondage Ifop pour le JDD, les Français estiment le leader de La France Insoumise "honnête" et incarnant le mieux les idées de la gauche.

Jean-Luc Mélenchon le 18 mars 2017 lors de la "marche des Insoumis" à Paris
Jean-Luc Mélenchon le 18 mars 2017 lors de la "marche des Insoumis" à Paris
Crédit : SIPA
Ambre Deharo
Ambre Deharo

À trois semaines du premier tour de l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon prend son envol. De récents sondages le placent désormais à un petit point de François Fillon dans les intentions de vote, à 16 %. Bien loin en tout cas devant le concurrent socialiste Benoît Hamon. La tendance s'est donc inversée par rapport au mois dernier, et la position de favori de Jean-Luc Mélenchon à gauche se confirme de jour en jour. Selon un sondage Ifop pour le JDD publié le 2 avril, le leader de La France insoumise est même d'ailleurs devenu le candidat fort du moment, qui représente et incarne le mieux les valeurs et les idées de la gauche. 

Les défections des élus socialistes, dont Manuel Valls et Jean-Yves Le Drian, ont affaibli la candidature de Benoît Hamon, permettant à Jean-Luc Mélenchon de s'affirmer et prendre une position de favori.  Pour 44 % des Français interrogés (dont 58 % de sympathisants socialistes), le tribun incarne donc le mieux ces valeurs de gauchecontre 31 % pour Benoît Hamon et 21 % pour Emmanuel Macron, tous deux anciennement membres du gouvernement de François Hollande. Le succès du leader de La France Insoumise est dû notamment à ses idées et son programme, puisque que 76 % des personnes interrogées estime qu'il est proche des préoccupations des Français. 

Je deviens une figure rassurante

Jean-Luc Mélenchon

Le candidat de l'extrême gauche fait désormais partie des présidentiables ou presque, pour 46 % des sondés, mais aussi des hommes politiques honnêtes, pour 77 % toutes sensibilités confondues, face à un François Fillon mis en examen et toujours empêtré dans le Penelopegate, et face à une Marine Le Pen qui peine à faire oublier qu'elle est également au cœur d'une enquête d'emplois fictifs menée par les instances européennes.

Depuis le début de la campagne présidentielle, Jean-Luc Mélenchon dit que sa candidature a en quelque sorte changé, du fait de circonstances particulières. "Je deviens une figure rassurante", affirme-t-il dans les colonnes du JDD. Notamment face à un Benoît Hamon qui à gauche a "beaucoup de mal à convaincre. Il n'était pas prévu que le candidat du PS se soit encalminé ainsi", souligne le député européen. Lui qui affirme vouloir "convaincre les indécis" se dit aujourd'hui "moins impétueux", ce qui fait de lui "une solution raisonnable (...) raisonnée" face à une candidature Le Pen qu'il qualifie "d'aventure violente pour le pays".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/