1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Mélenchon en appelle à la "pitié" des banques pour financer Le Pen
1 min de lecture

Mélenchon en appelle à la "pitié" des banques pour financer Le Pen

La présidente du Front national répète à longueur d'interviews qu'elle est contrainte de trouver des financements hors de nos frontières.

Jean-Luc Mélenchon, le 29 novembre 2016
Jean-Luc Mélenchon, le 29 novembre 2016
Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Ce sont les meilleurs ennemis de la politique. Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen n'ont jamais de mots assez durs pour qualifier leurs intentions respectives s'ils venaient à être élu président de la République. Interrogé sur BFMTV, le président de la France insoumise, qui a décroché un prêt bancaire de huit millions d'euros pour financer sa campagne en plus du million d'euros reçus via un don, a néanmoins appelé les banques à venir en aide à Marine Le Pen, considérant que la situation n'était "pas normale".

La présidente du Front national serait, en effet, blacklistée au sein des établissements français. "C’est injuste, car soit le Front national est interdit car dangereux pour la démocratie, soit c’est un parti qui a des élus. Donc pourquoi d’un coup ça leur prend de faire du tri politique ?"

Le ton de son intervention ne manquait évidemment pas d'ironie. "Je dis aux banquiers, ayez pitié du Front national. D’habitude, vous n’avez pas de morale donc ne faites pas semblant d’en avoir une cette fois-ci". Marine Le Pen dispose de 6 millions d'euros de Cotelec, géré par Jean-Marie Le Pen, mais manque encore de 6 millions d'euros pour boucler son budget.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/