1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : Hamon en visite nocturne auprès des ouvriers du métro
2 min de lecture

Présidentielle 2017 : Hamon en visite nocturne auprès des ouvriers du métro

Le candidat socialiste s'est rendu sur un chantier de la RATP, en pleine nuit, dans le cadre de sa campagne électorale.

Benoît Hamon lors de son discours d'investiture socialiste à la présidentielle 2017, le 5 février 2017 à Paris
Benoît Hamon lors de son discours d'investiture socialiste à la présidentielle 2017, le 5 février 2017 à Paris
Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Présidentielle 2017 : Hamon en visite nocturne auprès des ouvriers du métro
00:56
Julien Absalon & Céline Landreau & AFP

La campagne est aussi noctambule. Entre 2 et 3 heures du matin, mercredi 8 février, Benoît Hamon s'est rendu sur le chantier de la ligne 4 du métro parisien. Pour sa première d'une série de déplacements en pleine nuit, le candidat socialiste à l'élection présidentielle a souhaité mettre en avant le service public, le travail de nuit et les conditions difficiles de travail pour ces ouvriers. "Il y a des métiers qui abîment les organismes. Quand on a eu un métier pénible, non seulement on a eu une durée de vie à la retraite qui est plus courte, mais une durée de vie en bonne santé qui est plus courte", explique-t-il.

Le costume rentré dans les bottes, casque de chantier sur la tête, gilet fluo orange sur les épaules, Benoît Hamon a déambulé au côté des travailleurs de la RATP. Au cœur des échanges, à chaque fois, les conditions de travail. "Ça fait plaisir, bien sûr. Le voir ici, avec nous, c'est qu'il pense un petit peu aux ouvriers. Ça donne même envie de voter pour lui", confie un homme, fer à béton à la main. Benoît Hamon ajoute de son coté : "Voilà, il y a une France des invisibles dont j'avais beaucoup parlé dans ma campagne de la primaire. C'est la situation de femmes et d'hommes dont on parle assez peu dans le débat public. Je pense qu'il est indispensable qu'on la traite, c'est de ça que je veux parler à travers la réalité du travail".

L'ancien ministre en a aussi profité pour saluer le service fourni par la régie autonome des transports parisiens. "On a une grosse machine comme la RATP qui travaille 24 heures sur 24. Comme usager on n'en est pas toujours 100% satisfait (...) mais il y a quand même là une qualité de service public qu'on nous envie dans le monde entier", a estimé Benoît Hamon.

Avec ce déplacement, le candidat socialiste inaugure une sorte de "Hamon-tour by night". Pendant cette campagne, il compte reproduire ce genre de visites nocturnes afin de s'imposer comme le candidat le plus concerné par la question du travail, lui qui est pourtant discrédité sur cette thématique par ses détracteurs qui lui reprochent sa proposition de revenu universel d'existence. "Ce sont les paresseux de la pensée qui disent ça. Pour le coup, revenu universel c'est le travail universel. Car si on donne les moyens à chacun de disposer d'instruments pour pouvoir s'il le veut réduire son temps de travail, cela libère du travail, créé de l'emploi", a-t-il d'ailleurs répondu.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/