1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : Christian Paul saisit la Haute autorité de la primaire
2 min de lecture

Présidentielle 2017 : Christian Paul saisit la Haute autorité de la primaire

Le chef de file des frondeurs a voulu dénoncer le SMS de soutien à François Hollande envoyé aux cadres du Parti socialiste.

Christian Paul à l'Assemblée nationale, le 17 mai 2016
Christian Paul à l'Assemblée nationale, le 17 mai 2016
Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
AFP

Le chef de file des députés frondeurs, Christian Paul, a annoncé à l'AFP avoir saisi mercredi la Haute autorité des primaires en réaction à un message collectif émanant d'un responsable du parti et appelant à soutenir une possible candidature de François Hollande. "J'ai envoyé en fin d'après-midi un message à Thomas Clay (président de la Haute autorité, ndlr) à la suite du texto envoyé par Pierre Jouvet, le secrétaire national en charge des Fédérations, aux élus locaux", a déclaré Christian Paul.

La Haute autorité, mise en place pour veiller "à la régularité de la désignation du (de la) candidat(e)", a été officiellement installée mercredi 5 octobre. "Je n'en fais pas une affaire d'État mais j'estime que 48 heures après avoir indiqué en Conseil national (du PS, ndlr) que l'impartialité serait respectée, un tel appel mérite un carton jaune", a-t-il ajouté, qualifiant le geste de "faute". Le chef de file des frondeurs vise un SMS transmis mardi par Pierre Jouvet et révélé par le site Le Lab, dans lequel il est question de "préparer l'annonce de candidature du Président" et de la publication prochaine d'un "appel de soutien". 

Ne pas se servir "des moyens du Parti"

Christian Paul, qui attend "un ferme rappel au règlement", dit avant tout vouloir "que cette campagne réussisse".  "Je préfère donc que les choses soient mises au clair dès le début par (le Premier secrétaire du PS) Jean-Christophe Cambadélis", a-t-il renchéri. Le député de la Nièvre, premier signataire de la motion B au congrès du PS de Poitiers en 2015, est un proche d'Arnaud MontebourgBenoît Hamon et Marie-Noëlle Lienemann, les trois candidats déclarés du parti à la primaire de la Belle Alliance Populaire (22-29 janvier).

Pierre Jouvet affirme aussi qu'il "n'a pas utilisé les fichiers du Parti, ni agi sur demande du premier secrétaire, et que, enfin, il s'agit d'une 'maladresse' dans l'utilisation de son titre de secrétaire national, et promet d'être vigilant à l'avenir pour que cela ne se reproduise pas", selon la décision que s'est procurée l'AFP. La Haute autorité, qui "prend acte" de la réponse de Pierre Jouvet, a donc adressé un rappel à l'ordre aux postulants, en soulignant "qu'il serait effectivement contraire à l'égalité de traitement entre les candidats et à l'impartialité des organisateurs que les moyens du Parti et les titres de ses dirigeants soient mis au service d'un seul candidat, déclaré ou éventuel.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.