2 min de lecture Présidentielle 2017

"Mélenchon et Hamon sont des vendeurs de rêves", assure Arthaud

INVITÉE RTL - La candidate Lutte ouvrière ne ménage pas ses critiques à l'égard des deux principaux candidats de gauche.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Nathalie Arthaud : "Mélechon et Hamon sont des vendeurs de rêves" Crédit Image : Paul Guyonnet / RTL.fr | Crédit Média : Bernard Poirette | Date :
La page de l'émission
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
et Bernard Poirette

Successeur de l'emblématique Arlette Laguiller en 2012, Nathalie Arthaud est parvenue à réunir plus de 500 signatures d'élus derrière son nom pour la deuxième élection présidentielle consécutive. Avec 0,56% des voix lors du précédent scrutin, la porte-parole de Lutte ouvrière n'avait pas tenu la comparaison avec les résultats de son inoxydable prédécesseur, qui était parvenue à fédérer jusqu'à 5,72% des voix en 2002. Qu'importent les sondages, qui la créditent d'un score inférieur à 1%, elle porte une fois encore la parole de "ceux qui ne se résignent pas à ce chômage de masse, à ces bas salaires, à ce diktat du grand patronat qui impose le recul de la condition ouvrière."

L'une des ambitions de Nathalie Arthaud est d'interdire les licenciements et les suppressions d'emplois en premier lieu dans les entreprises du Cac 40 qui font des bénéfices. Elle juge "scandaleux de voir que chez PSA, alors qu'ils ont annoncé 2,15 milliards (d'euros) de bénéfices pour 2016, ils suppriment des emplois. Scandaleux que SFR supprime des emplois, que la BNP Paribas, qui a fait 7,7 milliards (d'euros) de bénéfices, supprime des emplois." Son deuxième chantier concerne la répartition du travail entre tous. "Quand on voit que ceux qui sont au travail sont surmenés avec des cadences infernales et des horaires délirants, il faut baisser le temps de travail de ceux qui ont un emploi et permettre la création de centaines de milliers d'autres emplois pour les jeunes."

Ne parlez pas d'union de la gauche à Nathalie Arthaud. "Voter pour Benoît Hamon, c'est voter pour un illusionniste. Tous ceux qui s'engagent à faire progresser la condition ouvrière mais sans dire qu'il faut prendre sur les profits du patronat sont des vendeurs de rêves. Mélenchon compris, parce que Mélenchon a de belles paroles, il a le verbe haut, mais est-ce qu'il s'engage à prendre sur les profits ?", interroge-t-elle faussement. "Les voix qui se porteront sur ma candidature rassembleront les travailleurs conscients des luttes à mener, les travailleurs combatifs (...) Je pense que le monde du travail peut relever la tête."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Nathalie Arthaud Lutte ouvrière
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants