2 min de lecture PMA

PMA : la députée LaREM Agnès Thill dit subir un "procès d'intention"

Après s'être opposée à l'extension de la PMA aux femmes, la député LaREM a indiqué qu'elle porterait le dossier en justice si elle était exclue du parti dans les jours à venir.

>
Agnès Thill estime subir un "procès d'intention" sur la PMA Crédit Image : Christophe ARCHAMBAULT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

La députée Agnès Thill a estimé ce mardi 25 juin subir un "procès d'intention" pour ses propos à l'encontre de l'extension de la PMA à toutes les femmes. 

Le 5 juin, dans une interview publiée dans le magazine L'Incorrect, fondé par des personnalités de droite et d'extrême-droite, cette ex-directrice d'école a, entre autres, affirmé que la future révision des lois de bioéthique "restera dans l'histoire comme celle qui aura évincé les pères de la naissance et de l'éducation des enfants"

En avril, reprenant un article du journal Tétu qui faisait part du "coming out médiatique" du secrétaire d'État Gabriel Attal sur son homosexualité et son désir de paternité, la député avait tweeté : "Au moins la couleur est annoncée. #bioéthique en juin". 

À lire aussi
L'invité de RTL PMA
PMA pour toutes : Monseigneur Aupetit dénonce "un acte technique pour un projet parental"

Alors qu'elle avait déjà été entendue en février pour ses propos contre la PMA par la commission des conflits du mouvement et n'avait reçu qu'une simple "mise en garde", ces propos ont provoqué l'exaspération de certains de ses collègues députés qui ont menacé de quitter LaREM si elle n'était pas exclue. 

"Je ne comprends pas ce qui m'est reproché"

Agnès Thill a donc été entendue ce mardi 25 juin une nouvelle fois pendant près de deux heures. À la sortie de son audition, elle a affirmé que "dans le dossier de griefs, il n'y a rien d'injurieux ni d'insultant. Ce qui est sûr, c'est que je suis déterminée parce que je ne comprends pas ce qui m'est reproché". "Dès le début, le mouvement a vrillé et a mal pris la chose (...). Il aurait fallu se servir de moi comme gage et dire : Regardez, on a une vraie pluralité dans le groupe, on a même le droit d'être contre. Mais la vérité, c'est que quoi que je dise sur ce sujet, je suis traitée d'homophobe". 

La décision de son exclusion, ou non, devrait lui être notifiée d'ici quelques jours. Son avocat Maître Richard Sebban a indiqué qu'il comptait engager "une saisine du tribunal de grande instance pour demander sa réintégration" en cas d'exclusion. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
PMA La République En Marche Assemblée nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797922400
PMA : la députée LaREM Agnès Thill dit subir un "procès d'intention"
PMA : la députée LaREM Agnès Thill dit subir un "procès d'intention"
Après s'être opposée à l'extension de la PMA aux femmes, la député LaREM a indiqué qu'elle porterait le dossier en justice si elle était exclue du parti dans les jours à venir.
https://www.rtl.fr/actu/politique/pma-la-deputee-lrem-agnes-thill-dit-subir-un-proces-d-intention-7797922400
2019-06-25 18:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6uIlWI4fkCZSpday-LQa4A/330v220-2/online/image/2019/0625/7797922406_la-deputee-lrem-agnes-thill.jpg