1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Pauvre Jean-Vincent Placé, il a pris un revers", lance Pascal Praud

"Pauvre Jean-Vincent Placé, il a pris un revers", lance Pascal Praud

REPLAY - ÉDITO - En plein match au Masters 1000 de Paris-Bercy, le joueur suisse Stanislas Wawrinka a vivement réprimandé le secrétaire d'État.

Pascal Praud
Pascal Praud
Crédit : RTL
"Pauvre Jean-Vincent Placé, il a pris un revers", lance Pascal Praud
01:04
"Pauvre Jean-Vincent Placé, il a pris un revers", lance Pascal Praud
01:12
Les auditeurs ont la parole - Praud
Pascal Praud
Animateur

"Jean-Vincent Placé est un mal élevé", lance Pascal Praud. "Vous vous souvenez de cette vieille expression qu'on utilisait autrefois ? J'aurais pu dire également c'est un goujat, un malotru ou un gougnafier", poursuit-il. "Et voyez-vous tout fait sens, comme disait un de mes professeurs de Terminale", ajoute le journaliste.

"Stanislas Wawrinka joue sur le cour, et l'homme qui ne payait pas ses contraventions, qui devait 18.000 euros au Trésor public, parle comme s'il était dans son salon. Sans mesure, sans respect, sans retenue. Placé plastronner", raille Pascal Praud. "Monsieur le secrétaire d'État s'est défendu : 'Tout le monde chuchotait ! Et puis on prend celui qui est le plus connu, et c'est moi !', a-t-il expliqué", raconte le journaliste.

"Après la goujaterie, la fatuité", dénonce-t-il. "Placé pense que Stanislas Wawrinka le connaît, et donc l'a reconnu", note Pascal Praud. "Pauvre Placé, il a pris un revers. Ce n'est pas le premier, ce ne sera pas le dernier", conclut-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/