1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Irma : "télécommunications, eau, électricité" pas encore rétablies à Saint-Martin
1 min de lecture

Irma : "télécommunications, eau, électricité" pas encore rétablies à Saint-Martin

REPLAY - INVITÉ RTL - Le président de la collectivité territoriale de Saint-Martin, Daniel Gibbs, évoque la situation sur l'île et les besoins des habitants.

L'ouragan Irma, de force 5, a ravagé les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy.
L'ouragan Irma, de force 5, a ravagé les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy.
Crédit : Kevin Barrallon / AFP
Ouragan Irma : " Télécommunications, eau, électricité " pas encore rétablies à Saint-Martin
05:58
L'invité RTL du week-end du 10 septembre 2017
06:25

"Dieu merci, on a évité ça", s'exclame Daniel Gibbs, président de la collectivité territoriale de Saint-Martin, soulagé. L'ouragan José, qui devait s'abattre sur les Antilles quelques jours après la catastrophe Irma, les a finalement épargnées. "En prévision météo, on a un nuage de pluie derrière qu'on peut peut-être éviter", tempère-t-il au micro de RTL. L'alerte ouragan est toujours maintenue jusqu'à dimanche midi, heure de Paris.

Malgré tout, de nombreuses questions restent à régler, comme il l'énumère : "Les différents travaux qu'il va falloir entreprendre, le rapatriement de tous ceux qui sont là en vacances et qui ne sont pas encore ressortis, la sécurité sur le territoire pour gérer l'arrivée des denrées…" La perspective de l'ouragan José a retardé la réaction à Irma : "Jusqu’à il y a quelques heures, on gérait la situation de José qui devait nous passer dessus", explique Daniel Gibbs. Maintenant, on profite de la nuit pour passer à l'étape de la mise en place de tout ce qui est télécommunications, eau, électricité, mais aussi tout ce qui est l'approvisionnement de denrées et l'approvisionnement matériel."

Grâce à l'intervention des forces de l'ordre, les pillages se font rares : "À l'heure où je vous parle, la situation aujourd'hui est en train de de se rétablir", affirme Daniel Gibbs, qui dément également l'information selon laquelle des prisonniers se seraient échappés dans l'ouragan : "Pour l'instant, les services de l'État nous disent que non."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/