2 min de lecture Télévision

"On n'est pas couché" : Larrivé regrette de ne pas avoir pu "débrancher" Fillon

VIDÉO - Invité politique de "On n'est pas couché", le secrétaire général des Républicains Guillaume Larrivé a tenu des propos acerbes à l'égard de l'ancien Premier ministre.

Guillaume Larrivé, député Les Républicains
Guillaume Larrivé, député Les Républicains Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Octave Odola
Octave Odola
Journaliste

Peu connu du grand public, le député Les Républicains de l'Yonne Guillaume Larrivé était l'invité politique de l'émission On n'est pas couché, pour défendre son nouveau livre explicitement titré Le Coup d'État Macron

Le secrétaire général des Républicains n'a pas hésité à tancer la politique menée par Emmanuel Macron, en expliquant notamment qu'il avait voté blanc lors du second tour de l'élection présidentielle de 2017. Mais le jeune parlementaire, âgé de 41 ans, a dirigé ses attaques les plus franches vers sa propre famille politique. Et tout le monde en a pris pour son grade, à commencer par François Fillon. 

En évoquant le candidat malheureux à l'élection présidentielle en 2017, Larrivé s'est lâché. "François Fillon a été le boulet de la droite, a-t-il expliqué en regrettant les affaires qui ont déstabilisé l'ancien Premier ministre. J'aurais préféré que le candidat soit François Baroin. On n'a pas réussi à débrancher collectivement François Fillon. J'ai voté pour lui par défaut".

À lire aussi
Joubert La Curiosité Est Un Vilain Défaut
Speakerines, une histoire de femmes à la télévision !

L'ancien élève de Sciences-Po et de l'Ena a également lâché ses coups sur Bruno Le Maire, rallié au parti d'Emmanuel Macron après avoir mené sa carrière politique à l'UMP (puis les Républicains lors du changement de nom du parti). 

Je n'ai pas beaucoup de respect pour Bruno Le Maire

Guillaume Larrivé
Partager la citation

Lorsque Laurent Ruquier a évoqué le nom du ministre de l'Économie, l'attaque a fusé. "Vous pouvez épeler son nom ?", a répondu Larrivé, feignant de ne pas le connaître. Le parlementaire ne s'est ensuite pas fait prier pour rappeler les volte-face du pensionnaire de Bercy.

 "Il y a cinq ou six ans, lorsque Bruno Le Maire avait des ambitions présidentielles, il expliquait que sa première mesure serait de baisser la CSG (...). Résultat, sa première mesure est de la rehausser. Ce genre de comportement me fait vomir. Je n'ai pas beaucoup de respect pour Bruno Le Maire, il le sait". 

Je suis content d'avoir enfin quelqu'un qui me comprend

Charles Consigny
Partager la citation

Le co-rapporteur de la commission d'enquête sur l'affaire Benalla a ensuite cédé à une figure presque imposée en politique : "tuer le père". Conseiller juridique de Nicolas Sarkozy lorsque ce dernier était ministre de l'Intérieur (2005-2007) n'a pas été tendre envers son ancien mentor. "J'ai beaucoup de respect pour (lui) mais les belles heures du sarkozysme sont derrière nous. Le travail de ma génération est de vivre notre vie. On ne va pas en permanence nous renvoyer à la période 2007-2012". 

Au cours de cette interview incisive où il évoquait également ces échanges avec Édouard Balladur et l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing, Guillaume Larrivé a reçu le soutien de Charles Consigny. "Je suis content d'avoir enfin quelqu'un qui me comprend. Je vous écoute avec sympathie. D'habitude, je suis très isolé sur ce plateau mais là je me dis que (vous) avez raison", a souri le jeune chroniqueur, qui s'était déclaré cet été au cours d'une interview dans Le Parisien "de droite mais pas sur tout". Une intervention qui a eu le mérite de détendre l'homme politique. Dans un trait d'humour très politique, ce dernier lui a proposé de créer un club "de balladuriens disparus". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Politique Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795524331
"On n'est pas couché" : Larrivé regrette de ne pas avoir pu "débrancher" Fillon
"On n'est pas couché" : Larrivé regrette de ne pas avoir pu "débrancher" Fillon
VIDÉO - Invité politique de "On n'est pas couché", le secrétaire général des Républicains Guillaume Larrivé a tenu des propos acerbes à l'égard de l'ancien Premier ministre.
https://www.rtl.fr/actu/politique/on-n-est-pas-couche-un-cadre-des-republicains-regrette-de-n-avoir-pas-pu-debrancher-fillon-7795524331
2018-11-11 02:26:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0JofNmml9S6fdRuNClqqUQ/330v220-2/online/image/2015/0720/7779157263_guillaume-larrive-depute-les-republicains.jpg