1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les Républicains : "Il est temps d'arrêter le feuilleton", tranche Guillaume Larrivé
1 min de lecture

Les Républicains : "Il est temps d'arrêter le feuilleton", tranche Guillaume Larrivé

REPLAY - INVITÉ RTL - Le parti de droite se réunit mardi 24 octobre, lors d'un "bureau politique de clarification", pour décider de l'exclusion de cinq de ses membres dont le premier ministre Édouard Philippe.

Le logo du parti Les Républicains (illustration)
Le logo du parti Les Républicains (illustration)
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Les Républicains : "Il est temps d'arrêter le feuilleton", tranche Guillaume Larrivé
06:51
Les Républicains : "Il est temps d'arrêter le feuilleton", tranche Guillaume Larrivé
06:47
Christelle Rebière & Vincent Parizot & AFP

"Il est temps d'arrêter le feuilleton", commente Guillaume Larrivée. Pour Les Républicains, l'heure de la décision finale est arrivée. Ce mardi 24 octobre, le parti doit décider d'exclure - ou non - cinq membres considérés par certains comme des "traîtres" pour avoir rejoint les rangs de la majorité d'Emmanuel Macron. Edouard Philippe, Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu, Franck Riester et Thierry Solère doivent être fixés sur leur sort dans la soirée. Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a lui déjà quitté LR pour rejoindre LREM. Pour le porte-parole du parti, Guillaume Larrivé, "on ne peut pas avoir un pied En Marche et un pied Républicain".

Ce mardi 24 octobre, la direction du parti se réunit en un "bureau politique de la clarification", qui débutera à 18 heures. "Il est temps d'arrêter le feuilleton. Il faut prendre une décision, calme et claire", annonce Guillaume Larrivé, porte parole des Républicains. "On ne peut pas être à la foi membre du gouvernement et membre du premier parti d'opposition", précise-t-il en mettant en évidence les "différences" du parti avec le gouvernement d'Emmanuel Macron.

Plusieurs autres ténors du parti penchent également en faveur de l'exclusion de ces cinq membres, comme une large majorité du bureau politique. "Des gens qui trahissent sans se chercher un alibi, ça me laisse sans voix. Ils méritent qu'on les foute dehors", juge Brice Hortefeux. "La comédie doit cesser", abonde Laurent Wauquiez. Toutefois, la réunion pourrait être houleuse, certains membres du bureau - "très minoritaires" selon la direction - étant opposés à leur renvoi.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/