2 min de lecture Polémique

Notre-Dame-des-Landes : "On est très loin du compte", déplore Alba Ventura

ÉDITO - L'état de droit est-il de retour à Notre-Dame-des-Landes ? C'était la promesse du gouvernement après l'abandon du projet d'aéroport. Pourtant une semaine après le début des opérations d'évacuation, rien n'est réglé.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Notre-Dame-des-Landes : "On est très loin du compte", déplore Alba Ventura Crédit Image : AFP / Damien MEYER | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

On est très très loin du compte. Parce que La ZAD a horreur du vide. Donc dès qu'une grange est détruite, elle est reconstruite. Dès qu'un endroit est débloqué, les tracteurs de la Confédération paysanne réinvestissent les lieux. Dès qu'une route est libérée, une autre est barricadée. Et ainsi de suite.

Les forces de l'ordre (2.500 gendarmes quand même) sont au bout du rouleau. Quarante squats devaient être détruits la semaine dernière. Il y en a eu en fait vingt-neuf sur quatre-vingt-dix au total.

Il y avait 250 zadistes le lundi 9 avril. Ils sont 700 aujourd'hui. Et ceux qui arrivent en renfort, de France ou de l'étranger, ne viennent pas avec des petites fleurs dans les cheveux. Non, ils viennent plutôt avec des grenades à billes d'acier et des cocktail Molotov.

À lire aussi
Des voitures sur le périphérique parisien (Illustration) pollution
Automobile : le malus écologique sera encore durci au 1er janvier 2019

Vous savez, tous ces gens qui se font appeler "Camille". Filles et garçons, c'est leur nom de code pour rester anonymes. Parce qu'ils sont tellement courageux ! Enfin pas très courageux, mais sans foi ni loi en tout cas. Si bien que la situation n'est pas au point mort à Notre-Dame-des-Landes. Elle est pire qu'en début de semaine dernière !

L'exécutif a fait preuve de trop d'assurance

Pourtant, on allait voir ce qu'on allait voir, c'était tous aux abris, planquez-vous les zadistes ! C'était "l'aéroport, non ; l'ordre républicain, oui !"

D'ailleurs le gouvernement et le Président avaient allègrement habillé le renoncement au projet d'aéroport, en promettant en contrepartie que Notre-Dame-des-Landes allait retrouver ses verts pâturages. Qu'enfin avec eux, la ZAD serait évacuée.

Sauf que ce n'est pas magique. Le gouvernement et le Président ont fait preuve d'un peu trop d'assurance en pensant qu'évacuer la ZAD serait plus facile sans l'aéroport. La petite musique qui consiste à faire croire que l'ordre est sur le point d'être rétabli est fausse. C'est en contradiction avec toute les images.

Promesse d'ordre républicain

Le gouvernement avait laissé jusqu'au 30 mars aux zadistes pour déposer un projet agricole. Ce délai a été repoussé au 23 avril. Mais à la chambre d'agriculture, on n'a pas vu l'ombre d'une demande en trois mois.

Alors à l'Élysée, on a beau expliquer qu'après le 23 avril, le ménage sera fait, que plus rien ne sera possible ("Ils ont eu vingt ans pour réfléchir à leur projet", c'est ce que l'on explique dans l'entourage du Président), il n'empêche que le gouvernement est empêtré dans cette affaire. Et qu'il ne sait pas comment en sortir.

Parce qu'il est pris en étau entre la fermeté d'un côté et la peur de laisser un manifestant ou un policier sur le carreau. Sauf que de cette ambiguïté-là, il va falloir sortir. Parce qu'il y a une promesse (d'ordre républicain) qui a été faite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Notre-Dame-des-Landes Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793044496
Notre-Dame-des-Landes : "On est très loin du compte", déplore Alba Ventura
Notre-Dame-des-Landes : "On est très loin du compte", déplore Alba Ventura
ÉDITO - L'état de droit est-il de retour à Notre-Dame-des-Landes ? C'était la promesse du gouvernement après l'abandon du projet d'aéroport. Pourtant une semaine après le début des opérations d'évacuation, rien n'est réglé.
https://www.rtl.fr/actu/politique/notre-dame-des-landes-on-est-tres-loin-du-compte-deplore-alba-ventura-7793044496
2018-04-17 07:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mWb1OEf0szcO8FwD2RkEiA/330v220-2/online/image/2018/0417/7793044632_face-a-face-entre-les-forces-de-l-ordre-et-les-zadistes-a-notre-dame-des-landes-le-15-avril-2018.jpg