1 min de lecture Notre-Dame-des-Landes

Notre-Dame-des-Landes : Lecornu salue sur RTL "le retour de l'État de droit"

INVITÉ RTL - Le secrétaire d'État à la Transition écologique Sébastien Lecornu se réjouit de l'évacuation, amorcée ce lundi 9 avril, de la zone à défendre de Notre-Dame-des-Landes.

Le secrétaire d'État à la Transition écologique, Sébastien Lecornu
Le secrétaire d'État à la Transition écologique, Sébastien Lecornu Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Dernières heures d'existence pour la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. L'opération d'évacuation a débuté tôt ce lundi 9 avril. Elle a mobilisé 2.500 gendarmes, conduit au démantèlement de 13 squats, à l'expulsion de 10 personnes et à l'arrestation de 7 autres. "L'État de droit est de retour sur ces zones comme le Premier ministre l'avait annoncé en janvier dernier", se félicite Sébastien Lecornu, secrétaire d'État à la Transition écologique.

"Celles et ceux qui n'ont plus rien à faire sur cette désormais 'ex-ZAD' doivent être expulsés au plus vite", estime-t-il, estimant nécessaire "que ces terrains redeviennent agricoles et donc ne soient plus une zone à défendre". "Par définition, il n'y a plus de projet d'aéroport donc il n'y a plus de zone à défendre", résume Sébastien Lecornu.

Cette opération d'évacuation "peut prendre du temps", explique le secrétaire d'État, "parce qu'elle est ciblée, dans un cadre légal, avec le concours d'huissiers, dans le respect des biens et des personnes pour éviter ou en tout cas minimiser la violence, dit-il, parce qu'il y a des personnes très violentes sur zone, pratiquement une petite centaine, qui s'activent et mènent un peu la vie dure aux forces de l'ordre".

D'autres occupants, pacifistes, avaient un vrai projet pour la ZAD et déplorent être mis dans le même sac que les gens violents. "Je fais confiance à la préfète de Loire Atlantique Nicole Klein, qui travaille sur cette opération avec le directeur général de la gendarmerie en lien avec le ministère de l'Intérieur depuis maintenant des semaines et des semaines", rétorque Sébastien Lecornu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Notre-Dame-des-Landes Gouvernement Sécurité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants