1 min de lecture Polémique

Domenach : "Sarkozy fait la leçon à Wauquiez, lui qui avait écarté pareillement NKM"

BILLET - La politique c'est du sérieux, d'accord ! Mais si on fait un pas de côté avec le journaliste Nicolas Domenach, on peut constater qu'elle ne manque pas d'humour, volontaire ou pas !

Eric Zemmour et Nicolas Domenach On n'est pas forcément d'accord Éric Zemmour & Nicolas Domenach
>
Nicolas Domenach : "Sarkozy fait la leçon à Wauquiez, lui qui avait écarté pareillement NKM" Crédit Image : AFP / Archives, STEPHANE DE SAKUTIN | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Loïc Farge

Le spectacle politique qui nous est offert ne manque, en effet, pas de drôlerie. Et si l'on prend du recul, on peut même le trouver mutin, sinon désopilant. Prenez l'exemple du licenciement sec de Virginie Calmels, l'ex-numéro 2 des Républicains, qui aura tout de même mis six mois pour se rendre compte de ce que les médias martelaient, à savoir que Laurent Wauquiez avait choisi "une ligne politique identitaire et populiste".

Sans doute avait elle cru jusque-là que le bullshiter numéro 1 fréquentait vraiment sœur Emmanuelle, et que par miracle il reprendrait sa ligne de cœur ouverte, libérale et pro-européenne. Mais saluons au passage le sens de l'humour très british du maire de Bordeaux, Alain Juppé, qui n'avait pas du tout apprécié  que son adjointe rejoigne Laurent Wauquiez, après François Fillon.

Son tweet fut un modèle d'ironie, puisque l'ancien premier ministre saluait "le courage et la constance" de celle qui l'avait un temps abandonnée. Mais l'ancien premier ministre a été débordé ensuite par plus drôle que lui, à savoir Nicolas Sarkozy.

À lire aussi
La plage rouge face au Kremlin international
"Gilets jaunes" : le Kremlin dément avoir amplifié le mouvement sur les réseaux sociaux

D'abord, ce dernier n'a pas manqué l'occasion de rappeler à ses devoirs son "cher Laurent". "Le chef rassemble, il ne tue pas. Même moi, je t'ai supporté", lui a-t-il lancé.

Mais là où l'ancien président est vraiment, sacripant, c'est qu’il fait comme s'il n'avait pas en son temps dégradé pareillement Nathalie Kosciusko-Morizet, qui portait le titre de vice-présidente déléguée, comme Virginie Calmels.

Et il avait promu à sa place... Laurent Wauquiez, à qui il reproche donc d'avoir fait ce qu'il a fait. Mais le président Sarkozy avait licencié avec "amitié", comme il l'avait précisé à l'époque. Ce qui n'avait pas empêché NKM de protester contre cette "pratique stalinienne".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Les Républicains Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793818828
Domenach : "Sarkozy fait la leçon à Wauquiez, lui qui avait écarté pareillement NKM"
Domenach : "Sarkozy fait la leçon à Wauquiez, lui qui avait écarté pareillement NKM"
BILLET - La politique c'est du sérieux, d'accord ! Mais si on fait un pas de côté avec le journaliste Nicolas Domenach, on peut constater qu'elle ne manque pas d'humour, volontaire ou pas !
https://www.rtl.fr/actu/politique/nicolas-domenach-sarkozy-fait-la-lecon-a-wauquiez-lui-qui-avait-ecarte-pareillement-nkm-7793818828
2018-06-20 10:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/UuvR22IUjjXzTud0EMGfbA/330v220-2/online/image/2018/0620/7793819753_nicolas-sarkozy-entre-laurent-wauquiez-et-nathalie-kosciusko-morizet-le-30-mai-2015.jpg