2 min de lecture Social

Nicolas Domenach : "22 mars 2018, 22 mars 1968 : rien à voir !"

BILLET - Jeudi 22 mars doit avoir lieu la journée de mobilisation des fonctionnaires et des cheminots. Du coup, beaucoup songent au 22 mars 1968. Mais pour le journaliste Nicolas Domenach, ça n'a rien à voir.

Micro RTL générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Nicolas Domenach : "22 mars 2018, 22 mars 1968 : rien à voir !" Crédit Image : UPI / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Loïc Farge

Rien de rien ! Pourtant, 22 Mars attaque ! On a cette date d'il y a cinquante ans qui clignote dans la tête comme un feu rouge. Une date qui fascine sans qu'on se souvienne souvent très précisément ce que ce fut ce 22 mars 1968 qui préfigura le tourbillon révolutionnaire de mai, et qui n'a apparemment rien de commun avec la journée de mobilisation de jeudi, quelle que soit son ampleur (et elle ne pourrait ne pas en manquer).

Mais suivez moi bien dans ce voyage au pays de nos souvenirs d'agitateur. Jeune lycéen, j'étais très engagé dans la lutte contre la guerre au Vietnam. Comme nombre de pitchouns de l'époque, j'étais très proche de l'ébullition.

Je me souviens parfaitement d'abord de l'agitation qui précéda ce 22 mars, jour où une grosse centaine d'enragés libertaires et situationnistes occupèrent la faculté de Nanterre.

Ils réclamaient d'avoir accès aux dortoirs des filles, ce qui peut faire rire aujourd'hui. Mais il faut se rappeler que la loi Neuwirth autorisant la contraception datait de quelques mois. Il y avait une puissante aspiration à la mettre en pratique, et à obtenir ces libertés de comportement auxquelles rechignait le gaullisme vieillissant.

Comme nombre de pitchouns de l'époque, j'étais très proche de l'ébullition

Nicolas domenach
Partager la citation
À lire aussi
Une aide à domicile (illustration) Santé
Métiers du grand âge : des propositions pour revaloriser l'aide à domicile

C'est ainsi que le ministre de la Jeunesse de l'époque, François Missoffe, avait été interpellé rudement par Daniel Cohn-Bendit quelques mois avant, alors qu'il inaugurait la piscine de Nanterre. "Vous présentez un rapport de 400 pages sans un mot sur la sexualité juvénile", lui lança le chef des enragés. "Si vous avez des problèmes, plongez donc dans l'eau", lui répondit le ministre.

Grève du 22 mars : redoutez-vous un mouvement d’ampleur ?
Nombre de votes : 5797 *Sondage à valeur non scientifique

"C'est le genre de réponses qu'on obtient dans les régimes fascistes", lui répliqua l'agitateur de génie, qui réussit donc avec l'occupation du 22 mars à faire fermer l'université nanterroise. Et la rumeur se répandit d'ailleurs, comme la preuve de son charisme d'exception, que "Dany le Rouge" avait une aventure amoureuse avec la fille dudit ministre, Françoise de Panafieu, qui aujourd'hui encore a toutes les peines du monde à couper la tête de ce canard.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Grève SNCF Mai 68
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants