1 min de lecture Élections municipales

Élections municipales à Paris : "Un déséquilibre des transports", dénonce Francis Szpiner

INVITÉ RTL - Interrogé sur la question des 110 km/h sur l'autoroute, Francis Szpiner le candidat Les Républicains à la mairie du XVIe arrondissement dénonce un déséquilibre des transports dans une ville "asphyxiée".

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Municipales à Paris : "Nous sommes dans un déséquilibre des transports", dénonce Francis Szpiner Crédit Image : THIERRY ZOCCOLAN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon édité par Marie Gingault

Interrogé sur la question des 110 km/h sur l'autoroute et des 50 km/h sur le périphérique, Francis Szpiner le candidat Les Républicains à la mairie du XVIe arrondissement de Paris dénonce le déséquilibre des transports dans la capitale. "La question de la limitation de la vitesse dans Paris, c'est quelque chose de plus complexe. Le problème c'est la circulation dans Paris. Et c'est vrai qu'aujourd’hui Paris est une ville asphyxiée et je ne suis pas sur que la baisse de la vitesse n'entraîne pas plus de pollution avec un trafic où les voitures vont stagner", a souligné le candidat.

"Paris est une ville où les gens travaillent et ont besoin de pouvoir circuler de manière fluide", rappelle Francis Szpiner. "Cette vision systématique anti-voitures de Madame Hidlago n'est pas acceptable (...) Il faut qu'il y ait un partage dans la ville entre la voiture, le stationnement, les vélos et les transports en commun", a-t-il déclaré dans RTL Midi en soulignant l'importance d'améliorer les transports en commun franciliens. 

L'automobiliste n'est pas le bienvenu dans Paris

Francis Szpiner, candidat LR à la mairie du XVIe arrondissement de Paris
Partager la citation

"Aujourd'hui ceux qui utilisent leur voiture dans Paris, ils ont du mal à se garer, ils ont du mal à circuler, dès qu'ils dépassent de deux minutes il y a des fourrières privées qui travaillent au rendement qui enlèvent les voitures : oui l'automobiliste n'est pas bienvenu à Paris", a insisté l'avocat. "Encore faut-il trouver un équilibre, or aujourd'hui nous sommes dans un déséquilibre des transports", a-t-il conclu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Élections municipales à Paris Élections
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants