1 min de lecture Élections municipales

Municipales 2020 : "Le Havre sera la seconde capitale de la France", assure Domenach

INVITÉS RTL - Nicolas Domenach du "Magazine Littéraire" et Olivier Picard, journaliste et collaborateur du "Canard Enchaîné", analysent la position d'Édouard Philippe en tant que candidat aux élections municipales au Havre.

micro générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Municipales 2020 : "Le Havre sera la seconde capitale de la France", assure Domenach Crédit Image : Ludovic Marin / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Venantia Petillault

À neuf jours des élections municipales, mis à part en raison d'une épidémie redoutable et redoutée, le vote aura bien lieu. Au Havre, des heurts ont éclaté jeudi 5 mars, entre manifestants et forces de l'ordre, en marge d'une réunion publique d'Édouard Philippe, candidat aux élections municipales. Nicolas Domenach et Olivier Picard reviennent sur cette candidature à double tranchant. 


Le Premier ministre remet son titre en jeu au Havre et on le dit en relative difficulté au premier tour. "C'est toujours le cas car le Premier ministre revient sur une terre qu'il a quittée pour des ambitions nationales. C'est toujours mal vu par les électeurs. Il est à 42% dans les sondages, et il est dans une ville de gauche où la France Insoumise a fait 30% aux européennes. Donc si les choses se tendent, ça peut être compliqué", explique Olivier Picard au micro de RTL.

"Le Havre sera la seconde capitale de la France politiquement. Parce qu'il y a un débat qui agite les cercles du pouvoir et de la majorité à savoir s'il faut continuer avec le Premier ministre après les municipales. Beaucoup poussait pour qu'on ne fasse pas la même erreur avec Sarkozy et Fillon", explique Nicolas Domenach.

"Ce qui peut jouer contre Édouard Philippe, c'est le fait qu'il ait fait dire par Sibeth Ndiaye ce jeudi 5 mars, qu'en cas de défaite, il resterait Premier ministre. Il y a une sorte de déconsidération de l'échelon local qui n'est pas très habile", conclut Olivier Picard.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Le Havre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants