2 min de lecture Front national

Municipales 2014 : Philippot "fier" des candidats FN et RBM

Le parti d'extrême droite, qui se targue de 22.000 candidates aux municipales, se dit "fier" malgré quelques "ratés".

Florian Philippot, le 24 novembre 2013, à Paris. (archives)
Florian Philippot, le 24 novembre 2013, à Paris. (archives) Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les drapeaux nazisles inscriptions forcées sur les listes électorales, les candidats morts ou négationnistesdes publications controversées sur Facebookles doutes des Français sur les capacités du FN à gérer une ville... ne font pas reculer le parti d'extrême droite.

Florian Philippot s'est d'ailleurs dit "fier", malgré quelques "ratés", des candidats présents sur les listes Rassemblement Bleu Marine (RBM) aux élections municipales dont le "patriotisme" explique "le mépris" suscité selon lui au sein de "la caste" des élites. "Nos 22.000 candidats sont des hommes et des femmes de grande qualité qui font campagne sur le terrain, de toutes professions, de tous les âges et je n'aime pas beaucoup ce mépris qui ressort dans certains médias vis-à-vis d'eux parce que ce sont des patriotes", a déclaré le  vice-président du Front National mercredi sur France Inter.


"Il y a un mépris pour le patriotisme dans la caste, on n'aime pas le patriotisme, tout ce qui se rattache à la Nation, à la France, c'est considéré comme dépassé parce que l'avenir serait de se fondre dans une mondialisation sauvage sans frontières, sans identité et sans âme", a développé le candidat à la mairie de Forbach. "Nous sommes fiers d'être patriotes et si vous me laissez faire le même travail sur les dizaines de milliers de candidats de l'UMP et du PS, moi aussi j'irai voir le 33e de liste à Trifouillis-les-Oies et je trouverai des gens qui ne sont pas très recommandables aussi au PS et à l'UMP".

À lire aussi
Jean-Marie Le Pen, le 9 janvier 2019 extrême droite
Jean-Marie Le Pen fait ses adieux au Parlement européen et à la vie politique

Pas défavorable à une alliance avec l'UMP

Le vice-président du FN était interrogé sur quelques cas ayant défrayé la chronique sur les listes FN ou RBM, notamment une femme décédée avant la date limite de dépôt sur la liste à Enghien-les-Bains (Val-d'Oise) ou encore une candidate à Nevers (Nièvre) s'affichant en photos devant un drapeau nazi sur Facebook. "C'est tout à fait fâcheux, tout à fait regrettable" mais "s'il y a eu quelques ratés, sur 22.000 personnes je dirais que statistiquement c'est obligatoire que ça arrive. Au moins nous sommes plus vertueux que les autres parce que nous sommes plus sous la loupe que les autres", a commenté Philippot.

Interrogé sur la position du chef de file du RBM pour Chartres, Thibaut Brière-Saunier qui n'est "pas défavorable à titre personnel" à une alliance au second tour avec le candidat de l'UMP, Philippot a répondu: "Je ne sais pas quelle est exactement la configuration à Chartres. De toute façon, une décision sera prise lors de la réunion du Bureau exécutif lundi quand il y aura des cas précis."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Florian Philippot Front national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7770572518
Municipales 2014 : Philippot "fier" des candidats FN et RBM
Municipales 2014 : Philippot "fier" des candidats FN et RBM
Le parti d'extrême droite, qui se targue de 22.000 candidates aux municipales, se dit "fier" malgré quelques "ratés".
https://www.rtl.fr/actu/politique/municipales-2014-philippot-fier-des-candidats-fn-et-rbm-7770572518
2014-03-19 12:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pFyNO5MB_on08M3EQsdVRQ/330v220-2/online/image/2014/0319/7770572890_florian-philippot-le-24-novembre-2013-a-paris-archives.jpg