3 min de lecture Manifestations

Mélenchon à Macron : "C'est la rue qui a renversé les rois, abattu les nazis"

Lors du rassemblement de protestation contre la réforme du Code du travail, le chef de file des Insoumis n'a pas manqué de revenir sur la phrase du Président affirmant que "la démocratie, ce n'est pas la rue".

>
EN DIRECT - Marche contre le coup d'État social - #JaiBastille Crédit Image : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP |
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Ils étaient 150.000 selon les organisateurs, et 30.000 selon la police, à manifester contre les ordonnances prises dans le cadre de la réforme du Code du travail. À l'initiative de la France insoumise, les participants ont défilé dans les rues de Paris avant de se rassembler place de la République, pour assister au discours de Jean-Luc Mélenchon.

"Avant la ratification des ordonnances par le Parlement, je souhaite, avec les organisations syndicales, et nous sommes prêts à nous ranger derrière elle, une action forte et dense", a martelé le chef de file des insoumis, estimant que ce n'était "pas qu'une bataille sociale, c'est une bataille républicaine".

Et durant l'ensemble de sa prise de parole, le leader de la France insoumise n'a pas ménagé le chef de l'État, auteur de plusieurs déclarations qui ont suscité la polémique ces derniers jours. 

Macron dans le viseur de Mélenchon

C'est une déclaration qui lui est restée en travers de la gorge. Le 19 septembre dernier, Emmanuel Macron réaffirmait sur la chaîne américaine CNN sa volonté de "transformer" le pays, en dépit des manifestations. "Je crois en la démocratie mais la démocratie, ce n'est pas la rue". La petite phrase avait immédiatement fait réagir, et quelques jours plus tard, elle est encore sur toutes les lèvres.

À lire aussi
Des avocats lors de la manifestation contre la réforme des retraites à Paris, le 16 septembre 2019. réforme des retraites
VIDÉO - Retraites : quels sont ces régimes autonomes contre la réforme ?

Notamment celles de Jean-Luc Mélenchon, qui a défilé dans Paris avec les Insoumis, pour protester contre les ordonnances prises dans le cadre de la réforme du Code du travail. "La démocratie, ça ne serait pas la rue. Monsieur le Président, il vous reste à consulter l'Histoire de France", a raillé le leader de la France insoumise. "C'est la rue qui a renversé les rois, abattu les nazis, protégé la République contre les généraux félons de 1962 (...). C'est la rue qui a obtenu le retrait du CPE, le droit au logement opposable, le retrait du plan Darcos sur la réforme des lycées", a-t-il continué avant de conclure : "C'est la rue toujours qui porte les aspirations du peuple français lorsqu'il ne peut les faire entendre autrement"

Personne n'avait jamais parlé au peuple français de cette façon

Jean-Luc Mélenchon
Partager la citation

Le chef de file des insoumis est ensuite revenu sur une autre phrase polémique du chef de l'État. Ce dernier avait ainsi déclaré lors d'une visite en Grèce : "Je serai d'une détermination absolue. Et je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes". Quelques jours plus tard, la pilule n'est toujours pas passée. "Personne n'avait jamais parlé au peuple français de cette façon. Ni les rois, ni les gouvernements engagés dans la confrontation la plus dure avec le peuple n'avaient traité les Français de fainéants", fustige Jean-Luc Mélenchon. 

Les jeunes appelés à se mobiliser

"Aidez vos parents, aidez la part de notre peuple qui est la plus en difficulté, qui a tant besoin de renfort". C'est par ces mots que Jean-Luc Mélenchon s'est adressé à la jeunesse, lui demandant de se mobiliser pour le retrait des ordonnances et des autres décisions prises par le gouvernement Macron depuis le début du mandat. "Dans les facultés, dans les lycées, dans les centres d'apprentissage, mettez-vous en mouvement", a-t-il exhorté.

"Soyez dignes de votre âge et de ceux qui vous ont précédés, sans lesquels vous ne seriez pas protégés par le droit du travail, sans lesquels vous continueriez à aller à l'usine en dessous de l'âge", a rappelé le chef des insoumis. 

Soyez dignes de votre âge

Jean-Luc Mélenchon
Partager la citation

Devant une foule qui a plusieurs fois scandé les mots "résistance" et "dégagez", Jean-Luc Mélenchon a assuré que "la bataille n'est pas finie, elle commence". Le leader de la France insoumise a d'ailleurs évoqué une prochaine manifestation pour protester contre les ordonnances, et propose de "déferler à un million sur les Champs-Élysées". Il a également appelé à faire un concert de casseroles, s'inspirant d'une pratique venue d'Espagne. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Code du travail Jean-Luc Mélenchon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790208972
Mélenchon à Macron : "C'est la rue qui a renversé les rois, abattu les nazis"
Mélenchon à Macron : "C'est la rue qui a renversé les rois, abattu les nazis"
Lors du rassemblement de protestation contre la réforme du Code du travail, le chef de file des Insoumis n'a pas manqué de revenir sur la phrase du Président affirmant que "la démocratie, ce n'est pas la rue".
https://www.rtl.fr/actu/politique/melenchon-a-macron-la-bataille-n-est-pas-finie-elle-commence-7790208972
2017-09-23 17:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/yv-3lVxXSgGO5YzMDhMteQ/330v220-2/online/image/2017/0923/7790209085_jean-luc-melenchon-lors-du-rassemblement-de-la-france-insoumise-a-paris-le-23-septembre-2017.jpg