1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Marlène Schiappa veut transformer l'expérience des mères en diplôme
1 min de lecture

Marlène Schiappa veut transformer l'expérience des mères en diplôme

La secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, s'est prononcée jeudi 20 Juillet en faveur d'un parcours diplômant pour les "jeunes mères", qui pourrait déboucher sur un CAP petite enfance.

Marlène Schiappa à l'Élysée le 19 juillet 2017
Marlène Schiappa à l'Élysée le 19 juillet 2017
Crédit : Martin BUREAU / AFP
Océane Blanchard

L'expérience de parent permettra-t-elle bientôt d'avoir un diplôme ? Lors d'une audition à l'Assemblée nationale jeudi 20 Juillet, la secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes Marlène Schiappa a annoncé réfléchir à la mise en place d'une "validation d'acquis" de l'expérience de parent, pour favoriser l'insertion professionnelle. 

"Un certain nombre de femmes, notamment dans des banlieues ou des zones rurales, ont eu des enfants jeunes, et se retrouvent sans qualification, sans expérience professionnelle à l’âge de 25, 30, 35 ans sur le marché du travail" a-t-elle déclaré jeudi 20 Juillet. Un constat qu'elle "déplore" et contre lequel elle entend lutter, en collaboration avec Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation Nationale. 

Marlène Schiappa a affiché sa volonté de connecter plus facilement les demandes de personnel dans le secteur de la petite enfance et les jeunes mères non-diplômées."Nous sommes en train de voir si nous pouvons transformer cette expérience en CAP petite enfance, en diplôme d’État, en brevet d’État d’éducatrice de jeunes enfants", a précisé la secrétaire d'État. 

Mais sa déclaration a provoqué des remous, d'abord chez les professionnels de l'enfance : dans une tribune publiée dans L'Obs, la coprésidente de la Fédération nationale des éducateurs de jeunes enfants a déclaré qu'une telle mesure relevait de "l'ignorance des enjeux de l'accompagnement des jeunes enfants et de leurs familles dans notre société". "Il ne suffit pas d'avoir eu des enfants pour accompagner ceux des autres" a-t-elle ajouté. 

À lire aussi

D'autres ont relevé la formulation qui cible uniquement "les jeunes mères", alors même que la mesure annoncée émane du secrétariat d'État à l'Égalité femmes-hommes. Sur Twitter, les internautes ont souligné la stigmatisation qui découlerait, selon eux, d'une telle mesure.

La rédaction vous recommande

 

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/