1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Marion Maréchal-Le Pen : "Macron, c'est Juppé avec 30 ans de moins et une barbe de trois jours"
1 min de lecture

Marion Maréchal-Le Pen : "Macron, c'est Juppé avec 30 ans de moins et une barbe de trois jours"

LE GRAND JURY - La députée du Vaucluse pense aussi qu'Emmanuel Macron possédait l'aval de François Hollande pour lancer son mouvement politique dans le but de contrer Manuel Valls.

Marion Maréchal-Le Pen, invitée du Grand Jury dimanche 17 avril
Marion Maréchal-Le Pen, invitée du Grand Jury dimanche 17 avril
Crédit : RTL / William ALIX / SIPA PRESS
James Abbott
James Abbott

Emmanuel Macron a lancé récemment son mouvement politique "En marche" et suscite du remous à gauche. Marion Maréchal-Le Pen, invitée du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI dimanche 17 avril, a livré son analyse de la situation de la gauche face à ce mouvement qui revendique le fait d'être "ni de droite, ni de gauche". "Je suis convaincue que cette initiative n'ait pas pu se faire sans l'aval de François Hollande, avance-t-elle. Ça paraît tout de même invraisemblable qu'un ministre lance son parti."

Marion Maréchal-Le Pen pense que François Hollande "a vu les velléités présidentielles de Manuel Valls" et qu'ainsi le lancement serait une manœuvre volontairement contrôlée du président de la République. "Je pense qu'il s'en inquiète, et qu'il essaye de court-circuiter cela à travers Emmanuel Macron". Pour elle, Emmanuel Macron n'est pas un candidat hors-système : "C'est la poursuite du logiciel qui nous a mené droit dans le mur".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/