1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Marion Maréchal-Le Pen invitée par le diocèse du Var : "Une digue a sauté", dit Jean-Pierre Denis
1 min de lecture

Marion Maréchal-Le Pen invitée par le diocèse du Var : "Une digue a sauté", dit Jean-Pierre Denis

REPLAY / INVITÉ RTL - Le directeur de la rédaction de l'hebdomadaire catholique "La Vie" estime que la députée du Vaucluse est "parfaitement consciente du symbole" traduit par l'invitation à dialoguer avec le diocèse du Var.

Marion Maréchal-Le Pen (illustration)
Marion Maréchal-Le Pen (illustration)
Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Marion Maréchal-Le Pen invitée par le diocèse du Var : "Une digue a sauté", dit Jean-Pierre Denis
00:08:56
Marion Maréchal-Le Pen invitée par le diocèse du Var : "Une digue a sauté", dit Jean-Pierre Denis
00:08:52
Agnès Bonfillon & Christophe Pacaud & Julien Absalon

L'Église catholique a choisi de dialoguer avec le Front national. Marion Maréchal-Le Pen a été invitée à une table ronde organisée par le diocèse du Var qui aura lieu samedi 29 août. "C'est quelque chose de tout à fait nouveau", comme l'explique Jean-Pierre Denis, directeur de la rédaction de l'hebdomadaire La Vie.

"Depuis que le FN a émergé dans la vie politique, l'Église catholique est sur une ligne sensiblement différente. Dans les années 80 et 90, l'épiscopat français condamnait de façon très forte les idées du Front national, notamment par rapport aux questions de xénophobie et d'immigration", rappelle sur RTL le journaliste du magazine catholique.

Marion Maréchal-Le Pen est parfaitement consciente du symbole

Jean-Pierre Denis

Si cette invitation confirme un certain rapprochement avec le FN, cela ne concerne cependant pas toute l'Église. "Le vent a un peu tourné. Ce n'est pas pour dire que l'épiscopat français banalise le FN. Je pense aujourd'hui qu'une majorité des évêques français doit être hostile à ce dialogue. Mais il y a une forme de mécontentement, ou malaise, chez de nombreux Catholiques par rapport à la politique en général".

En acceptant d'aller aux universités d'été de la Sainte-Baume, Marion Maréchal-Le Pen "est parfaitement consciente du symbole. Une digue a sauté", juge Jean-Pierre Denis, qui rappelle que la candidate aux régionales en PACA "a suivi le pèlerinage de Chartres, traditionaliste mais tout à fait reconnu par l'Église". Selon lui, "elle-même se revendique comme catholique avec des positions conservatrices qui ont été celles de la droite à une autre époque".

À lire aussi

À ces débats, la députée devrait assez bien accueillie. "Il y a un courant plus jeune et conservateur, qui a été souvent très mal à l'aise dans tous les débats sociétaux et qui se dit : pourquoi pas discuter ?", décrypte Jean-Pierre Denis.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/