1 min de lecture

"Manuel Valls avait raison, il y a en France deux gauches irréconciliables", observe Alain Duhamel

ÉDITO - L’aile droite du PS se révolte contre la tournure de la campagne d’Emmanuel Macron.

Alain Duhamel L'Edito d'Alain Duhamel Alain Duhamel
>
Manuel Valls avait raison, il y a en France deux gauches irréconciliables Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alain Duhamel
Alain Duhamel et La rédaction numérique de RTL

Coup de tonnerre mardi 28 février sur RTL : Jean-Marie Le Guen a sonné la révolte de l’aile droit du PS contre Benoît Hamon. Pour le secrétaire d’État, le candidat socialiste " doit se réorienter au cœur de sa famille politique". "C’est la révolte prévisible des sociaux-démocrates", observe Alain Duhamel, qui ne manque pas de s’amuser devant le "style plutôt bûcheron que dentellière" de Jean-Marie Le Guen.

Pour l’éditorialiste de RTL, ce proche de Manuel Valls s’insurge à la fois contre le durcissement du programme du candidat PS depuis sa victoire, "avec la trilogie VIe République, semaine de 32 heures revenu universel" et le ralentissement de sa campagne : "il considère que depuis trois semaines, Benoît Hamon a largement perdu son temps".

Une réunion entre Manuel Valls et ses fidèles

Depuis plusieurs jours, le perdant de la primaire de la gauche est "assailli par ses députés et camarades parce qu’ils sont très inquiets par la tournure de la campagne de Benoît Hamon", avance Alain Duhamel. Les proches de Manuel Valls ont d’ailleurs retrouvé leur champion ce mardi 28 février, le temps d’un déjeuner chez Laurence Rossignol, en présence notamment de Najat Vallaud-Belkacem et Jean-Jacques Urvoas.

Selon l’éditorialiste, Manuel Valls se gardera bien de prendre position contre le candidat victorieux, "pour conserver son image de loyauté relative". Mais dans ce climat d’intrigue florentine, il est peu probable que Manuel Valls pousse ses lieutenants à faire campagne pour son ancien rival. 

"Aujourd'hui, on voit bien que la gauche est divisée, elle ne peut pas gagner, et surtout, on voit, alors que c’est jeudi qu’il y aura la présentation du programme d’Emmanuel Macron", fait par ailleurs remarquer l’éditorialiste, "si l’accueil est positif, il risque d’y avoir un vote utile en faveur d’Emmanuel Macron". "Manuel Valls avait raison, il y a en France deux gauches irréconciliables", conclut Alain Duhamel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787466423
"Manuel Valls avait raison, il y a en France deux gauches irréconciliables", observe Alain Duhamel
"Manuel Valls avait raison, il y a en France deux gauches irréconciliables", observe Alain Duhamel
ÉDITO - L’aile droite du PS se révolte contre la tournure de la campagne d’Emmanuel Macron.
https://www.rtl.fr/actu/politique/manuel-valls-avait-raison-il-y-a-en-france-deux-gauches-irreconciliables-7787466423
2017-02-28 20:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/f3nEU07Gd788vYOTnDsJYQ/330v220-2/online/image/2014/0422/7771346776_alain-duhamel.jpg