1 min de lecture Politique

Jean-Claude Mailly : "le pacte de responsabilité ne marchera pas"

Le pacte de responsabilité ne "marchera pas" selon Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière dans "Libération".

Jean-Claude Mailly était l'invité de RTL Soir mercredi 16 avril 2014
Jean-Claude Mailly était l'invité de RTL Soir mercredi 16 avril 2014 Crédit : RTL
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le secrétaire général de Force ouvrière (FO), Jean-Claude Mailly, critique le pacte de responsabilité qui, selon lui, "ne marchera pas", dans un entretien publié ce mardi dans Libération.

"Ce type de politique économique a un effet récessif, tout en fragilisant les structures de solidarité, mais aussi une partie du service public. Ça ne passe pas, et ça ne marchera pas", assure Jean-Claude Mailly au quotidien.
"Mais le président de la République reste braqué dessus, comme s'il ne pouvait pas y toucher", déplore-t-il.

"C'est une erreur"

Pour le responsable syndical, "on regarde le problème par le petit bout de la lorgnette. C'est une erreur." Et d'expliquer : "le pacte de responsabilité ne retient ainsi, comme élément de compétitivité, que l'allégement du coût du travail, alors que celui-ci ne représente que 20% du coût global de production". 

Moi j'appelle ça de la rigueur et de l'austérité

Jean-Claude Mailly
Partager la citation

Puis de dénoncer : "ce pacte est également un marché de dupes, avec un allégement de 41 milliards d'euros du coût du travail et de la fiscalité pour les entreprises, contre 5 milliards pour les ménages." "Sur le fond, il n'y a pas de changement par rapport à la précédente majorité. On nous parle de 'sérieux budgétaire', moi j'appelle ça de la rigueur et de l'austérité", prévient t-il.

À lire aussi
Donald Trump, le 8 octobre 2019 international
La "taupe" de la Maison Blanche va publier un livre sur Donald Trump

"Certes, le gouvernement a annoncé une baisse de cotisations salariales pour les salariés au Smic, afin d'améliorer leur pouvoir d'achat de 500 euros par an. Mais ce serait quand même plus simple d'augmenter le Smic lui-même, plutôt que d'ajouter une nouvelle usine à gaz ! Avec toujours cet angle de la baisse du coût du travail", conclut Jean-Claude Mailly.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Société Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants