1 min de lecture Prisons

Macron accorde sa première grâce présidentielle à une détenue de 73 ans

Le président de la République a signé vendredi 25 mai un décret allégeant les conditions de détention d'une femme de 73 ans, mais ne signifiant pas pour autant la libération de celle-ci.

Le couloir d'une prison française
Le couloir d'une prison française Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
104761573555224952563
Clémence Bauduin
et AFP

La première grâce présidentielle de l'ère Macron est une grâce partielle. Le chef de l'État a accordé sa première grâce présidentielle à une détenue de 73 ans, condamnée en 1988 à perpétuité pour meurtre. Emmanuel Macron a en fait commué la perpétuité en 20 ans de réclusion, a indiqué l'Élysée, confirmant une information du Journal du Dimanche

Cet ex-prostituée, originaire de Guadeloupe, incarcérée depuis 30 ans pour le meurtre d'un de ses clients, est incarcérée depuis 1997 en milieu hospitalier à Rennes avec un régime de détention très sévère. Son avocate, la contrôleure générale des lieux de privations de liberté Adeline Hazan, avait, avec plusieurs députés, demandé une grâce au président. 

La commutation signée par Emmanuel Macron est applicable depuis la signature du décret, vendredi 25 mai. Elle permet à la prisonnière d'obtenir un allègement de ses conditions de détention, comme la participation à des activités avec d'autres détenus ou des sorties surveillées, explique l'Élysée, évoquant une décision "humanitaire" pour cette septuagénaire qui souffre de graves problèmes psychiatriques.

À lire aussi
Suge Knight était présent le soir de l'assassinat de Tupac Shakur people
Suge Knight, ex-magnat du rap et producteur de Tupac, écope de 28 ans de prison

Des grâces de moins en moins fréquentes

Les grâces présidentielles, décidées "pour des situations inacceptables ou humanitairement difficiles" selon l'Élysée, sont de moins en moins utilisées en France, la dernière en date étant celle de Jacqueline Sauvage par François Hollande fin 2016

Deux ont été décidées en 2016, cinq en 2015 et aucune en 2014, contre une centaine par an au début des années 2000 et jusqu'à 500 au début des années 1990, en raison des grâces collectives supprimées ensuite par Nicolas Sarkozy en 2008. Ces décisions ne sont pas publiées au Journal officiel et donc pas nécessairement publiques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prisons Emmanuel Macron Détenu
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793552082
Macron accorde sa première grâce présidentielle à une détenue de 73 ans
Macron accorde sa première grâce présidentielle à une détenue de 73 ans
Le président de la République a signé vendredi 25 mai un décret allégeant les conditions de détention d'une femme de 73 ans, mais ne signifiant pas pour autant la libération de celle-ci.
https://www.rtl.fr/actu/politique/macron-accorde-sa-premiere-grace-presidentielle-a-une-detenue-de-73-ans-7793552082
2018-05-27 17:01:45
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XKz7Hmrzdp4VB_bJA7JuZA/330v220-2/online/image/2018/0426/7793168073_un-couloir-dans-la-prison-de-fleury-merogis.jpg