1 min de lecture Droit du travail

Loi Travail : un conseiller de Myriam El Khomri démissionne et qualifie la loi d'"erreur historique"

En désaccord avec le projet de loi El Khomri, Pierre Jacquemain, proche conseillé de la ministre, a quitté le ministère du Travail début février.

La ministre du Travail Myriam El Khomri le 4 novembre 2015.
La ministre du Travail Myriam El Khomri le 4 novembre 2015. Crédit : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

On savait le projet de loi El Khomri contesté par les syndicats et par certains socialistes. Il l'est également jusqu'au cabinet de la ministre du Travail. L'un des conseillers de Myriam El Khomri a démissionné début février du cabinet de la ministre, comme l'indiquait le Canard Enchaîné, dans son édition du 24 février. Et celui qui se décrit comme l'ancienne "plume" de la ministre a décidé d'expliquer sa décision dans une interview accordée au journal l'Humanité

"Ce projet de loi est une erreur historique", assure Pierre Jacquemain. "C’est une régression en matière de droits sociaux, dans la mesure où de nombreux acquis des travailleurs pourront être renégociés à l’échelle des entreprises, où le rapport de force est systématiquement défavorable aux salariés. C’est un non-sens économique, parce qu’il n’est pas prouvé que cette loi créera de l’emploi". Auprès de Myriam El Khomri depuis mai 2015, Pierre Jacquemain ne comprend pas les hommes politiques de gauche prêts à voter ce texte. Ce texte est "un non-sens politique : quand on se dit de gauche, quand on s’estime progressiste, je ne vois pas comment on peut soutenir un tel texte", se demande-t-il. 

En réalité, la politique du ministère du Travail se décide ailleurs, à Matignon. C’est le Premier ministre qui donne le ton

Pierre Jacquemain, ancien conseiller de Myriam El Khomri
Partager la citation

Dans cette interview, Pierre Jacquemain assène un coup très dur à Myriam El Khomri, assurant que ce n'est pas elle qui prend les décisions, mais Manuel Valls. "J’ai peu à peu compris que nous perdions la bataille. En réalité, la politique du ministère du Travail se décide ailleurs, à Matignon. C’est le Premier ministre qui donne le ton". Une opinion qui prend une dimension toute particulière ce 29 février puisque c'est bien Manuel Valls et non Myriam El Khomri qui a annoncé le report de la loi Travail à la fin mars, afin de "lever un certain nombre d’incompréhensions". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Droit du travail Myriam El Khomri Démission
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants