1 min de lecture Loi Travail

Militants CGT avec des pavés : "Chacun essaie de se défendre", dit Philippe Martinez

REPLAY - INVITÉ RTL - Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, nie la responsabilité du syndicat dans les violences qui ont éclaté lors de la manifestation du 14 juin à Paris.

245_MARTICHOUX L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
Philippe Martinez dénonce un "procès d'intention" contre la CGT Crédit Image : Maxime Carignano/ RTL.fr | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Olivier Mazerolle
Olivier Mazerolle et Julien Absalon

Les accusations des autorités contre la CGT sont montées d'un cran. La préfecture de police a diffusé des images de vidéosurveillance montrant des manifestants, portant une chasuble aux couleurs du syndicat, qui descellent des pavés devant les Invalides à Paris pour ensuite les jeter sur les forces de l'ordre. "Essayer de détourner le débat sur la CGT alors que le problème ce sont les casseurs qui sont à l'extérieur des manifestations, c'est un nouveau procès d'intention contre la CGT", dénonce son leader Philippe Martinez au micro de RTL.

Sans pour autant les contester, Philippe Martinez trouve une explication à ces clichés diffusés par les pouvoirs publics. "Dans la manifestation, il y a eu un ordre de la préfecture de foncer sur les manifestants, alors que notre service d'ordre essayait de dégager la manifestation. Donc il y a eu des incidents entre la police et les manifestants", explique-t-il en dénonçant l'action des forces de l'ordre qui ont préféré, selon lui, ne pas se "retourner vers les casseurs". Pour le syndicaliste, les manifestants ont descellé les pavés pour se défendre. "Quand c'est comme ça, chacun essaie de se défendre parce que c'est assez violent ce genre de contacts", justifie-t-il.

>
Militants CGT avec des pavés : "Chacun essaie de se défendre", estime Philippe Martinez Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : RTL.fr | Date :

La CGT considère donc que les violences qui ont lieu à l'intérieur des manifestations doivent être imputées à l'action des policiers. Pour appuyer ses propos, Philippe Martinez dit s'appuyer sur les déclarations du secrétaire général du syndicat majoritaire chez les policiers, Alliance. "Il explique comment ils ont des ordres de ne pas intervenir sur les casseurs et précise que le gouvernement essaie de décrédibiliser les mouvements sociaux. Ce n'est pas la CGT qui le dit, c'est un syndicat de policiers", affirme le leader du mouvement anti-loi Travail.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loi Travail Cgt Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783698573
Militants CGT avec des pavés : "Chacun essaie de se défendre", dit Philippe Martinez
Militants CGT avec des pavés : "Chacun essaie de se défendre", dit Philippe Martinez
REPLAY - INVITÉ RTL - Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, nie la responsabilité du syndicat dans les violences qui ont éclaté lors de la manifestation du 14 juin à Paris.
https://www.rtl.fr/actu/politique/loi-travail-philippe-martinez-denonce-un-nouveau-proces-d-intention-contre-la-cgt-7783698573
2016-06-16 08:13:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hBmnPglNBJ7iQ-12q4rF2A/330v220-2/online/image/2016/0616/7783698814_philippe-martinez-invite-de-rtl-le-16-juin-2016.jpg