2 min de lecture Loi Macron

Loi Macron : "Il faut que notre droit du travail s'adapte" clame le président de CroissancePlus

REPLAY - Stanislas de Bentzmann salue le projet de loi, qu'il considère comme une "bonne chose".

Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Stanislas de Bentzmann, président de Croissance Plus, invité de "RTL Midi" le 10 juillet 2015 Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Christelle Rebière et Vincent Parizot | Durée : | Date : La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot et Christelle Rebière

Le projet de loi Macron voit le bout de son parlementaire avant son adoption. Dans cette perspective, le président de CroissancePlus salue les dispositions en passe d'être adoptées concernant le travail le dimanche, une mesure phare de la loi. "Il faut que notre droit du travail s'adapte" clame Stanislas de Bentzmann.

On a des réserves de consommation et d'investissement, il faut aller les chercher

Stanislas de Bentzmann, président de Croissance Plus
Partager la citation

"Les gens qui veulent travailler le dimanche doivent pouvoir le faire. Tout cela doit être libéré pour apporter de la croissance. On a des réserves de consommation et d'investissement, il faut aller les chercher." Face à une mesure qui pourrait contraindre les salariés, ce dernier se veut rassurant: "Dans la très grande majorité des entreprises, elles feront appel à des volontaires. L'employeur veut un employé à fond" assure t-il, en précisant que "le travail du dimanche sera payé avec les règles habituelles" (salaire doublé pour un travail entre 21h et minuit, ndlr). 

Les autocars arrivent "trop tard"

Autre mesure phare de la loi Macron : la libéralisation des lignes d'autocar, qui s'ouvrent à la concurrence. La mesure, qui devrait entrer en vigueur la fin de l'été, va au moins concerner les lignes plus de 100km. Même s'il reconnait que "c'est un meilleur service pour les Français", le président de CroissancePlus estime que la mesure "arrive très, 'presque trop' tard", évoquant l'exemple de la plateforme de covoiturage BlaBlaCar en service depuis plusieurs années. Stanislas de Bentzmann salue l'initiative, même si elle ne répond pour lui pas à tous les problèmes : "Notre économie est bourrée de blocages. La loi Macron a l'intérêt d'en bloquer certains" reconnait t-il.

À lire aussi
Le Cora Drive de Saint-Malo (Bretagne) Saint-Malo
Saint-Malo : licenciés pour avoir refusé de travailler le dimanche

Interrogé sur l'ccord de maintien dans l'emploi, qui prévoit dans certains cas une augmentation du temps de travail sans augmentation de la rémunération, il précise qu' "il 'y a pas de solution miracle sans effort". "On fait des efforts quand c'est dur, on partage quand ça gagne" explique t-il citant l'exemple de Volkswagen en Allemagne, une démarche "gagnante-gagnante" selon lui.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loi Macron Gouvernement Droit du travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779064775
Loi Macron : "Il faut que notre droit du travail s'adapte" clame le président de CroissancePlus
Loi Macron : "Il faut que notre droit du travail s'adapte" clame le président de CroissancePlus
REPLAY - Stanislas de Bentzmann salue le projet de loi, qu'il considère comme une "bonne chose".
https://www.rtl.fr/actu/politique/loi-macron-il-faut-que-notre-droit-du-travail-s-adapte-clame-le-president-de-croissanceplus-7779064775
2015-07-10 14:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/umd31-GrbSdHz9-gaRMHZQ/330v220-2/online/image/2014/0423/7771378282_vincent-parizot-et-christelle-rebiere.jpg