2 min de lecture Conseil constitutionnel

Loi Florange censurée : "La loi a été vidée de sa substance", dit Édouard Martin, qui cible l'UMP

RÉACTION - L'ancien leader syndical de l'aciérie Arcelor Mittal a dénoncé "une manœuvre politicienne et tacticienne" après la censure partielle de la "loi Florange" par le Conseil constitutionnel.

L'ancien leader syndical CFDT de Florange, Édouard Martin, le 18 décembre 2013. (photo d'Archives).
L'ancien leader syndical CFDT de Florange, Édouard Martin, le 18 décembre 2013. (photo d'Archives). Crédit : RTL
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'ancien syndicaliste, devenu candidat socialiste aux élections européennes dans l'Est, a exprimé sa "colère" envers l'UMP après la censure partielle ce jeudi de la "loi Florange" par le Conseil constitutionnel. "La loi a été vidée de sa substance", a-t-il déploré. "Le Conseil constitutionnel a été saisi par des élus UMP notamment de Moselle. En quoi ont-ils défendu l'intérêt général ?", s'est-il interrogé, dénonçant "une manœuvre politicienne et tacticienne".
Les Sages ont jugé que l'obligation pour un employeur d'accepter une offre de reprise sérieuse ainsi que la compétence confiée au tribunal de commerce pour l'apprécier, avec des sanctions à la clé, constituaient une atteinte au droit de propriété et à la liberté d'entreprendre.

Un mauvais coup pour les Français et les travailleurs.

Édouard Martin, candidat PS aux Européennes dans l'Est
Partager la citation

"Certes cette loi n'allait pas suffisamment loin, mais elle apportait des droits nouveaux aux travailleurs", a-t-il poursuivi, expliquant que l'objectif du texte était de lutter contre "des prédateurs financiers intéressés uniquement par les carnets de commande et les brevets, qui ferment rapidement pour délocaliser".
"Le Conseil constitutionnel est dans son rôle, mais je me tourne vers l'UMP", a-t-il ajouté, jugeant que cette décision n'est pas tant une mauvaise nouvelle pour la majorité à trois jours du second tour des municipales qu'"un mauvais coup pour les Français et les travailleurs".

"Je me retourne vers ceux qui ont contribué à cela, et je demande : 'Messieurs, êtes-vous fiers de vous ?", a ajouté 
l'emblématique ancien leader CFDT de Florange. Pour lui : "les Français ont envoyé un message à l'ensemble de la classe politique", notamment par leur abstention massive au premier tour des municipales dimanche dernier.

>
Loi Florange : le coup de sang d'Edouard Martin Crédit Image : RTL | Crédit Média : Serais / RTL Petit Matin | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Conseil constitutionnel Edouard Martin Florange
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants