2 min de lecture Société

Loi antiterroriste : "Le climat a changé, la loi doit s'adapter", prévient Alba Ventura

ÉDITO - Le projet de loi antiterroriste, qui a entamé son passage devant l'Assemblée nationale, met en lumière l'éternel débat entre liberté et sécurité.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Loi antiterroriste : un débat difficile à l'Assemblée nationale Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Pas simple de débattre du projet antiterroriste. Le texte, qui doit se substituer à l'état d'urgence, est débattu en ce moment à l'Assemblée nationale. Privation des libertés pour les uns, arme sans munition pour le autres : il va être difficile de mettre tout le monde d'accord. C'est débat impossible. Vous ne mettrez jamais d'accord ceux qui crient aux lois "liberticides" et ceux qui veulent un régime toujours plus sécuritaire. Celui qui croit qu'avec ce texte on reste dans "un état d'urgence permanent", comme le dit Jean-Luc Mélenchon, ne cédera pas un pouce à un Éric Ciotti, par exemple, persuadé que "ce texte ne va pas assez loin".

Ce texte nous dit, par exemple, que le niveau de sécurité sera renforcé en cas d’événements sportifs ou culturels (comme des concerts) avec fouilles et opérations de filtrage. Mais certains disent que ce n'est pas assez précis. Quels types de lieux ? Quels types d’événements qui représenteraient un danger particulier ? Certains s'interrogent : est-ce qu'il n'y a pas un risque de dérives, par exemple, qui concernerait les manifestations politiques. On ne voit pas en quoi être fouillé est "liberticide". On prend plutôt cela pour de la protection, surtout depuis que des centaines de personnes ont été tuées en assistant à un concert.

Pas de texte parfait

Le texte dit aussi que des lieux de cultes pourront être fermés (pour six mois maximum) en fonction de propos tenus, d'idées, d'écrits ou de théories. Et là certains disent : "Mais ce n'est pas assez précis : quelles idées, quelles théories ?". C'est simple : un lieu de culte n'a pas pour mission de faire prévaloir dans la société ses règles religieuses sur les lois de la République. Il n'est pas nécessaire de préciser.

À lire aussi
La comédienne Muriel Robin le 12 septembre 2018 violences
Violences conjugales : "On doit absolument remédier à cela", lance Muriel Robin

Certes le texte n'est pas parfait. Il n'y a pas de lois parfaites, surtout en matière de terrorisme. Évidemment que nous ne sommes pas à l'abri de dérapages ou de bavures, dans des cas d'assignations à résidence ou des cas de contrôles d'identité, puisque le projet prévoit d'élargir ces contrôles aux abords des gares, des aéroports et des ports.

Évidemment que si le pouvoir tombait un jour entre les mains d'une personne mal intentionnée, on pourrait s'en mordre les doigts. Mais le climat a changé depuis quelques années, et la loi doit s'adapter. Quitte à reprendre des dispositions qui figuraient dans un régime d'exception.

Nous avons appris à vivre avec la menace

Il n'est pas question de dire que ceux qui parlent de "privation de liberté" ont tort ou raison. Personne n'a envie de vivre dans un état "sécuritaire". Personne ne trouve épanouissant d'être palpé, fouillé, écouté ou surveillé. Mais personne n'a envie de revivre un cauchemar non plus. Bien sûr que se pose la question de savoir dans quelle société nous voulons vivre. Et encore, il semble toutefois que cette question est déjà bien dépassée.

Malheureusement, depuis les attentats, nous avons acquis des réflexes. Nous ne nous alarmons pas de voir les forces de l'ordre en masse dans tel quartier ou dans telle gare ou à telle occasion. Autrement dit, nous avons appris à vivre avec la menace. Comme le disait très justement l'ancien ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve : "C'est bien le terrorisme qui menace les libertés".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Terrorisme Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790245157
Loi antiterroriste : "Le climat a changé, la loi doit s'adapter", prévient Alba Ventura
Loi antiterroriste : "Le climat a changé, la loi doit s'adapter", prévient Alba Ventura
ÉDITO - Le projet de loi antiterroriste, qui a entamé son passage devant l'Assemblée nationale, met en lumière l'éternel débat entre liberté et sécurité.
https://www.rtl.fr/actu/politique/loi-antiterroriste-le-climat-a-change-la-loi-doit-s-adapter-previent-alba-ventura-7790245157
2017-09-27 08:16:58
https://cdn-media.rtl.fr/cache/LfSh5NMpoC09JlIBeASenA/330v220-2/online/image/2015/1114/7780515293_un-soldat-patrouille-dans-le-cadre-du-plan-vigipirate.jpg