1 min de lecture Levallois

Législatives 2017 : la remplaçante de Patrick Balkany est inéligible

Agnès Pottier-Dumas n'a pas démissionné suffisamment tôt de son poste à la région Île-de-France, au cabinet de Valérie Pécresse.

Levallois-Perret : la remplaçante de Patrick Balkany est inéligible
Levallois-Perret : la remplaçante de Patrick Balkany est inéligible Crédit : Capture d'écran / Twitter
Paul Véronique
Paul Véronique
Journaliste

Après la polémique suscitée par son investiture par Les Républicains, Patrick Balkany avait été contraint de renoncer à sa candidature aux législatives de 2017. L'homme a de nouveau été mis en examen en mai dernier, pour blanchiment de fraude fiscale. Pour lui succéder, le parti pensait avoir trouvé la candidate idéale en la personne d'Agnès Pottier-Dumas. La jeune femme de 31 ans avait travaillé pendant 10 ans comme attachée parlementaire pour Patrick Balkany et s'illustrait actuellement à la région Île-de-France pour le cabinet de Valérie Pécresse. Problème, cette fonction à la région est un motif d'inéligibilité, selon le Code électoral. En effet, un membre du cabinet d'un président de Conseil régional ne peut se présenter dans les circonscriptions de la région concernée à moins d'avoir quitté ses fonctions un an avant la date du scrutin.

La candidate a pourtant assuré avoir démissionné dans les temps. Le cabinet s'est défendu ce lundi 11 juillet au Parisien : "La démission d’Agnès Pottier-Dumas n’est pas conforme aux règles des collectivités locales, indique un collaborateur de Valérie Pécresse. Elle aurait dû être faite par lettre recommandée avec une validation huit jours plus tard." Selon eux, la démission n'aurait toujours pas été actée à ce jour. Une occasion sur laquelle a sauté Arnaud de Courson, qui, à son tour, espère prendre la place de Patrick Balkany. Sur les réseaux sociaux, il a diffusé un mail qu'il aurait reçu d'Agnès Pottier-Dumas, alors qu'elle était censée avoir quitté ses fonctions à la région. Une preuve, pour l'homme, de son inéligibilité.

Interrogée par l'AFP lundi 11 juillet dans l'après-midi, Agnès Pottier-Dumas a reconnu être inéligible puis a renoncé à se porter candidate. "Le Code électoral est formel et je m’y conforme. Je ne serai donc pas candidate", a-t-elle admis. La 5e circonscription des Hauts-de-Seine se retrouve sans candidat pour la deuxième fois. Il semblerait que Les Républicains attendent désormais la primaire de novembre pour investir un nouveau challenger, relate Le Parisien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Levallois Élections législatives Patrick Balkany
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants