2 min de lecture Les Républicains

Les Républicains : Laurent Wauquiez pourrait prendre la tête du parti

Selon le "JDD", le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, destitué en novembre dernier de son poste de président par intérim des Républicains, pourrait prochainement revenir à la tête du parti.

Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes
Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Crédit : SIPA
Maxime Magnier

Et si Laurent Wauquiez revenait à la tête des Républicains ? Président par intérim du parti de droite d'août à fin novembre 2016 puis destitué, le député de la Haute-Loire pourrait revenir par la grande porte. D'après le Journal du Dimanche, François Fillon lui aurait ainsi proposé de prendre, avec Bernard Accoyer, la direction partagée de la formation politique.

"Fillon veut faire revenir Wauquiez. On est à un stade où on a besoin de tout le monde. Dans cette campagne, le parti n'est clairement pas sous tension, et il faut reconnaître que Wauquiez, ça, il saura faire", explique un cadre LR.

Ainsi donc, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui a plusieurs fois clamé son soutien au candidat de la droite et lui aurait répété en privé : "ce n'est pas moi qui te planterai", serait récompensé de sa loyauté.

Laurent Wauquiez veut diriger seul

Mais si François Fillon lui propose ce que le JDD nomme une "présidence bicéphale" des Républicains, ainsi que l'animation de la campagne au sein du parti, Laurent Wauquiez voudrait tout simplement diriger seul. Un de ses proches s'est d'ailleurs confié au journal en ce sens : "Tout le monde sait, Fillon le premier, que le parti ne sert à rien depuis trois mois dans cette campagne. Laurent est l'homme de la situation mais si on veut qu'il rebooste tout ça, il doit avoir les leviers".

À lire aussi
L'invité de RTL du 10 décembre 2019 grève
Grève : faut-il une loi pour "obliger un tiers des trains à circuler" ?

Reste que François Fillon serait partagé. D'un côté, l'ancien Premier ministre serait tenté d'envoyer le symbole d'un rassemblement qui relancerait la campagne, et nommer Bernard Accoyer, avec Laurent Wauquiez, à la tête de LR, même si le président de l'Assemblée nationale avait lâché son candidat en pleine tempête du "Penelopegate".

Plusieurs cadres "en suspens"

Dans le même temps, Laurent Wauquiez serait loin de faire l'unanimité, comme l'explique un élu des Républicains au JDD : "Ils savent très bien que Wauquiez joue la défaite. Il prépare l'après en se disant : 'si je suis président du parti, je le resterai après la présidentielle'."

Outre la direction du mouvement politique, d'autres nominations pourraient prochainement intervenir dans l'entourage de François Fillon, comme celle d'Éric Ciotti à un poste encore inconnu ou de Jean-Pierre Raffarin, proche d'Alain Juppé, aux affaires internationales. Enfin, le Journal du Dimanche précise que les cas Nathalie Kosciusko-Morizet, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand ou Virginie Calmels seraient "en suspens".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Présidentielle 2017 Laurent Wauquiez
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants