2 min de lecture Polémique

Les Républicains : "Laurent Wauquiez n'est pas encore un chef", juge Alba Ventura

ÉDITO - Le président des Républicains est l'invité de "L'Émission politique" ce jeudi 25 janvier sur France 2. Un véritable test pour le leader du parti, qui ne parvient pas à rassembler et n'a pas encore construit d'offre politique.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Les Républicains : "Laurent Wauquiez n'est pas encore un chef", juge Alba Ventura -L'Edito politique Crédit Image : AFP / Éric FEFERBERG | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Il y a un gros enjeu pour Laurent Wauquiez. Il n'a pas fait une très bonne rentrée en ce début d'année. Il a pourtant été élu confortablement en décembre. Il avait annoncé qu'il serait l'opposant numéro 1 à Emmanuel Macron. Logiquement, on l’attendait dans ce registre.

Au lieu de ça, il est assez inaudible. Sa parole ne porte pas beaucoup. Y compris sur un sujet comme la future "loi asile-immigration" - l'un de ses thèmes favoris -, où il a quand même réussi à s'emmêler les pinceaux sur le regroupement familial, disant qu'il avait augmenté (alors qu'il avait baissé).

D'ailleurs les sondages ne sont pas bons. Laurent Wauquiez est peu connu et mal aimé. Même chez les sympathisants Républicains, dans le dernier IFop pour Paris Match, il n'arrive qu'en sixième position des personnalités préférées. Loin derrière Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Baroin. Il a un déficit de notoriété important.

Hémorragie chez les Républicains

Pour ne rien arranger, l'hémorragie continue au parti. La vague de départ de certaines personnalités ou de barons locaux est impressionnante. Entre ceux qui quittent carrément le parti, comme Xavier Bertrand, ou ceux qui se mettent en retrait, comme Alain Juppé. Mais aussi tous ces cadres Républicains qui ne veulent plus diriger leurs fédérations départementales. 

À lire aussi
Gérard Collomb, le maire de Lyon port du voile
Port du voile : Gérard Collomb favorable à l'éducation plus qu'à une loi

Le journal L'Opinion donne quinze patrons de fédés qui ont quitté leur poste. On a l'impression que toutes les semaines, il y en a un qui vient annoncer sa démission. Tout cela donne une image désastreuse des Républicains et de son chef qui ne parvient pas à rassembler.

Si ses débuts sont si difficiles, c'est parce que Wauquiez n'est pas encore un chef. Il est pour l'instant un petit chef. Il n'est pas encore un leader. Il n'a pas encore construit une offre politique.

Regardez, il y a quelques mois Laurent Wauquiez était très concentré sur les questions d'identité, le hallal, la burqa. Désormais ce sont les inégalités qui le préoccupent. On va voir ce qu'il va proposer, parce que ce n'est pas très nouveau. Les "inégalités", c'était "la France qui se lève tôt" de Nicolas Sarkozy en 2007. Donc pas encore d'offre politique.

Wauquiez ne doit pas tarder à prendre ses galons

Il n'a pas construit non plus une personnalité comme avait pu le faire justement Nicolas Sarkozy. Alors l'avantage pour Nicolas Sarkozy, c'était qu'il était au gouvernement (ministre de l'Intérieur). Là pour Laurent Wauquiez, c'est plus compliqué car il est sous le rythme d'Emmanuel Macron. Et c'est plus dur d'exister.

Alors ça ne présage pas de la suite. Il a quatre ans pour monter en puissance, avec quand même un test important dans deux ans : les municipales.

Mais il ne doit pas trop tarder à prendre ses galons s'il ne veut pas rester dans le rôle du simple bretteur, qui donne des coups d'épée, qui bataille, qui ferraille, qui esquive dans son parti ou hors des Républicains. L'occasion est belle pour lui ce soir de montrer s'il en a sous le pied.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Laurent Wauquiez Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants