1 min de lecture Les Républicains

Les Républicains : Copé pour "une direction collégiale" à la tête du parti

INVITÉ RTL - Le maire de Meaux certifie avoir appris des leçons du passé, cinq ans après l'épisode qui l'a opposé à François Fillon.

245_MARTICHOUX L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
Loi de confiance : "Quand on regarde le contenu, on est déçus", peste Copé Crédit Image : Johanna Guerra / RTLNET | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et Elizabeth Martichoux

Que peuvent devenir Les Républicains après une année 2017 noire ? Il n'est plus question pour Jean-François Copé de briguer la présidence, mais l'ancien député n'a pas l'intention de se défausser devant ce défi. "L'objectif, c'est de construire au lendemain de ce qui se passera dimanche (18 juin, ndlr) une droite totalement nouvelle et qui ne se fera pas par des batailles de personnes mais plutôt par des grands États généraux visant à repenser ce que doit être la droite de demain, par une direction collégiale." Finie donc la guerre des chefs, à laquelle il avait pris toute sa part dans l'épisode Copé-Fillon en 2012. "Il faut éviter une querelle fratricide comme celle qu'on a pu connaître par le passé", assure-t-il au micro de RTL jeudi 15 juin.

Dans cette droite éparpillée après la campagne présidentielle, où se situe Jean-François Copé ? Du côté de Laurent Wauquiez, sarkozyste et défenseur d'une droite forte, ou du "Macron-compatible" Jean-Pierre Raffarin ? L'ancien président de l'UMP ne choisit pas et revient à ses éléments de langage, ceux qu'il portait pendant la campagne de la primaire de la droite. "Je défends l'idée d'une droite décomplexée, assumée, à la condition qu'elle soit totalement étanche avec le Front national et que dans le même temps on entende la voix des Françaises et des Français qui en ont assez de voir que l'État n'est plus tenu."

Le maire de Meaux plaide pour un "inventaire" et reconnaît déjà les échecs de son parti au gouvernement. "La gauche, encore plus me semble-t-il que la droite, mais même la droite n'a pas su faire baisser le chômage, faire baisser la délinquance, faire baisser les déficits. On se retrouve avec des Français tellement désemparés qu'ils ont montré au premier tour quatre blocs (La France insoumise, Front national, Les Républicains et La République En Marche, ndlr)."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Jean-François Copé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788978298
Les Républicains : Copé pour "une direction collégiale" à la tête du parti
Les Républicains : Copé pour "une direction collégiale" à la tête du parti
INVITÉ RTL - Le maire de Meaux certifie avoir appris des leçons du passé, cinq ans après l'épisode qui l'a opposé à François Fillon.
https://www.rtl.fr/actu/politique/les-republicains-cope-pour-une-direction-collegiale-a-la-tete-du-parti-7788978298
2017-06-15 10:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wL0PHpoP4CxUjbZqGJUq6g/330v220-2/online/image/2017/0615/7788978552_jean-francois-cope-maire-lr-de-meaux-le-15-juin.JPG