2 min de lecture La République En Marche

Les députés La République en Marche rechignent à verser une cotisation au parti

Comme le rapporte le journal "L’Opinion", les parlementaires LaREM, qui jusque là versaient de l'argent à leur groupe parlementaire, sont réticents à l'idée de devoir également en verser au parti.

Pauline de Saint-Remy Les Indispensables Pauline De Saint-Rémy iTunes RSS
>
LaREM : les députés rechignent à verser une cotisation au parti Crédit Image : bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy

À La République en Marche, l’heure est au règlement de comptes, au sens propre. Pour reprendre les propos de la députée Anne-Christine Lang, pour le parti présidentiel, l’heure est au passage de la "crise d’ado à l’âge adulte".

C’est le journal l’Opinion qui nous l’apprend ce matin : la direction de LaREM a décidé de contraindre ses 329 parlementaires à lui verser une cotisation, de 150 euros par mois. Pour la plupart des autres partis politiques cela relève de l’évidence, mais pas chez les marcheurs, qui, jusqu’à présent, ne donnaient de l’argent qu’à leur groupe parlementaire.

400 euros par mois pour être exacte, soit l’équivalent de 2% de leur indemnité mensuelle. Les numéro 1 et numéro 2 du parti, Stanislas Guérini et Pierre Person, ont fait en sorte que l’opération soit blanche pour les parlementaires : sachant que les 150 euros versés à LaREM seront déductibles des impôts à hauteur de 66%, ils ont prévu d’abaisser, parallèlement, de 50 euros la cotisation que les députés et sénateurs versent à leur groupe. Elle passera de 400 à 350 euros. En résumé, cela ne devrait pas leur coûter d’argent.

Et pourtant, lorsque le sujet a été abordé le 4 juin dernier devant les députés réunis à l’Assemblée nationale, les dirigeants du parti ont dû faire face à une véritable "bronca" selon les mots d’un participant cité par l’Opinion.

On ne va pas payer pour que les référents nous fassent la peau.

Un député de La République En Marche
Partager la citation

Pour mémoire, contrairement à la plupart des partis traditionnels, l’adhésion à LaREM a ceci de particulier qu’elle n’est pas payante, en quelques clics vous pouvez devenir adhérent. D’où la réaction de certains : "Je gagne beaucoup moins d’argent que beaucoup d’adhérents", a souligné par exemple un député.

À lire aussi
Sonia Krimi, députée La République En Marche, le 6 décembre 2017 immigration
11 députés LaREM s'opposent au gouvernement sur l'immigration et la santé

Là où ça coince : c’est l’idée de financer les référents départementaux du mouvement, qui eux, ne cotisent pas, et sont considérés comme des empêcheurs de gouverner en rond par certains. "On ne va pas payer pour que les référents nous fassent la peau", a lâché un député.

Pour ceux qui se demandent si LaREM n’a pas un budget déjà largement suffisant. Le parti, riche d’un grand nombre de parlementaires, a touché 12,2 millions d’euros d’aides publiques pour l’années 2019. Il déclare avoir un budget total de 24 millions d’euros. Ça peut paraître beaucoup, mais ça reste inférieur aux budgets de partis comme l’UMP ou le PS lorsqu’ils étaient au pouvoir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants