3 min de lecture Législatives 2017

Législatives 2017 : Bruno Bonnell (REM) épinglé pour ses pratiques fiscales

"Mediapart" a enquêté sur le candidat qui affronte Najat Vallaud-Belkacem dans la 6e circonscription du Rhône, à Villeurbanne.

Bruno Bonnell porte les couleurs de La République En Marche aux prochaines élections législatives.
Bruno Bonnell porte les couleurs de La République En Marche aux prochaines élections législatives. Crédit : KONRAD K./SIPA
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Pendant toute la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a prôné l'exemplarité et promis une loi sur la moralisation de la vie publique. Cette dernière a d'ailleurs été présentée il y a quelques jours par le garde des Sceaux François Bayrou. Mais après l'affaire Richard Ferrand, qui continue d'empoisonner les débuts du quinquennat, il semblerait que plusieurs candidats portant les couleurs de La République En Marche aux législatives soient loin d'être irréprochables. 

Selon Mediapart, ce serait notamment le cas de Bruno Bonnell, investi par REM dans la 6e circonscription du Rhône. Le site d'information en ligne a enquêté et accuse le co-fondateur d'Infogrames et d'Atari, deux entreprises de jeux vidéo, d'optimisation fiscale. L'article rapporte que sa société Infogrames a, en 2008, été condamnée à verser 40.000 euros à l'Autorité des marchés financiers

 Si Bruno Bonnell n'en est à l'époque plus le patron (il avait été limogé un an plus tôt, ndlr), c'est "bien sa gestion qui est visée", explique Mediapart. L'AMF lui reproche d'avoir "artificiellement fait varier" le cours du titre d'Infogrames Entertainment entre juin 2003 et juin 2004, alors qu'il en était le directeur général. Pour sa défense, l'ex-entrepreneur a assuré que les opérations réalisées étaient destinées à "défendre le titre". Il a également dénoncé un "excès de zèle" de la part de l'AMF. 

À lire aussi
Des bulletins de vote dans une urne. Guyane
Législative partielle en Guyane : le candidat REM devance son adversaire LFI

Accusé de ne pas avoir payé l'ISF et l'impôt sur le revenu

Le site d'investigation évoque aussi un autre document : un jugement de divorce datant de 2011 selon lequel Bruno Bonnell aurait "entièrement restructuré son patrimoine (...) afin d'éluder l'impôt sur la fortune d'abord et l'impôt sur le revenu". 

L'intéressé s'est exprimé sur ces accusations auprès de Lyon Capitale, sans nier le fait qu'il n'ait pas payé l'impôt sur le revenu en 2008 et 2009. Mais il explique pourquoi : "Comme la loi l'impose, la pension alimentaire versée à mon ex-femme est incluse dans ma déclaration des revenus et prise en compte pour le calcul de cet impôt".

Deux sociétés seraient basées dans un paradis fiscal

Enfin, selon Mediapart mais aussi Médiacités, Bruno Bonnell serait propriétaire de deux sociétés basées au Delaware, un état connu pour ses lois fiscales avantageuses. Si l'une d'entre elles, baptisée BB26, n'a jamais eu d'activité depuis sa création en 2007, elle n'a pour autant pas été fermée. Dans Lyon Capitale, le candidat s'explique à nouveau : "Je comptais y établir la base américaine de mes activités de jeux en ligne. Les aléas de la vie m'ayant forcé à revenir en France en août 2007, cette société est en sommeil depuis", se justifie-t-il. Concernant l'autre entreprise, Navya, basée dans l'état américain et dont il est le président du conseil de surveillance il se défend auprès de Mediapart : "Le Delaware n'est pas un paradis fiscal. C'est aussi un lieu où l'on peut monter des sociétés rapidement".

Mais malgré ses différentes explications, ses adversaire politiques sont loin d'être convaincus. Le candidat investi par La France Insoumise dans sa circonscription, Éric Legendre a d'ailleurs publié sur sa page Facebook le jugement de divorce de Bruno Bonnell. "Ça nous semblait important, sans accuser de quoique ce soit, que les électeurs soient au courant", a expliqué le candidat à franceinfoNajat Vallaud-Belkacem demande de son côté à ce que le candidat REM fasse "toute la lumière sur sa situation". Dans le même communiqué, l'ancienne ministre de l'Éducation nationale interpelle également "Emmanuel Macron et le mouvement En Marche, soucieux de l'exemplarité de leurs candidats", à qui elle demande de "prendre les mesures nécessaires et immédiates à l'indispensable transparence que l'on doit aux électeurs". 

Pour retrouver tous les scores du premier tour des élections législatives circonscription par circonscription, rendez-vous sur notre moteur de résultats.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Législatives 2017 La République En Marche Rhône
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788889622
Législatives 2017 : Bruno Bonnell (REM) épinglé pour ses pratiques fiscales
Législatives 2017 : Bruno Bonnell (REM) épinglé pour ses pratiques fiscales
"Mediapart" a enquêté sur le candidat qui affronte Najat Vallaud-Belkacem dans la 6e circonscription du Rhône, à Villeurbanne.
https://www.rtl.fr/actu/politique/legislatives-rem-bruno-bonnell-villeurbanne-najat-vallaud-belkacem-7788889622
2017-06-08 17:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/LmoiAFPCQYSiAWkGMQxOVQ/330v220-2/online/image/2017/0608/7788889939_bruno-bonnell-porte-les-couleurs-de-la-republique-en-marche-pour-les-prochaines-elections-legislatives.jpg