2 min de lecture Législatives 2017

Législatives 2017 : Jean-François Copé renonce à son siège de député

Le maire de Meaux a déclaré lundi 10 avril qu'il ne se représentera pas aux élections législatives de juin 2017, en vertu de la loi sur le non-cumul des mandats.

Jean-François Copé, le 19 octobre 2016
Jean-François Copé, le 19 octobre 2016 Crédit : KONRAD K/SIPA
Marie Demeulenaere
Journaliste

"J’ai pris la décision de me consacrer à la ville de Meaux", a déclaré Jean-François Copé lundi 10 avril, dans une interview au journal Le Figaro. Le maire de Meaux renonce ainsi aux élections législatives de juin 2017 et à sa fonction de député, qu'il exerçait depuis 2007. L'Assemblée nationale a adopté en juillet 2016, l'article 1er du projet de loi sur le non-cumul des mandats.

Désormais, aucun parlementaire n'a le droit d'exercer une fonction exécutive locale et vice-versa. Un député ne peut ainsi plus prétendre à la fonction de maire ou adjoint, président ou vice-président d'une intercommunalité, d'un syndicat mixte, d'un conseil général, ou encore d'une société d'économie mixte. 

"La décision a été difficile à prendre. Après mûre réflexion, le choix de me consacrer au développement de l’agglomération meldoise, qui compte près de 100.000 habitants, m’est apparu comme une évidence. D’abord parce que c’est au niveau municipal que l’on peut vraiment améliorer la vie des Français", a déclaré Jean-François Copé.

À lire aussi
Des bulletins de vote dans une urne. Guyane
Législative partielle en Guyane : le candidat REM devance son adversaire LFI

Je ferai entendre ma voix autrement

Jean-François Copé
Partager la citation

L'ancien ministre a pourtant tenu à montrer son opposition face à cette décision : "J'ai toujours été favorable à la possibilité pour les députés d'être également maire. C'est le seul moyen d'avoir un lien fort et concret avec les Français. L'interdiction du cumul va couper définitivement les parlementaires des enjeux pourtant essentiels du quotidien des gens", a réagi le maire Les Républicains dans les pages du quotidien. 

Le malheureux candidat de la primaire de la droite et du centre était devenu député pour la première fois en 1995. Soutien de François Fillon pour l'élection présidentielle 2017, Jean-François Copé a également assuré être "totalement solidaire de (sa) famille politique". L'ancien ministre du Budget a toutefois déclaré qu'il fera "entendre (sa) voix autrement". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Législatives 2017 Jean-François Copé Cumul des mandats
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788068717
Législatives 2017 : Jean-François Copé renonce à son siège de député
Législatives 2017 : Jean-François Copé renonce à son siège de député
Le maire de Meaux a déclaré lundi 10 avril qu'il ne se représentera pas aux élections législatives de juin 2017, en vertu de la loi sur le non-cumul des mandats.
https://www.rtl.fr/actu/politique/legislatives-2017-cope-assemblee-nationale-7788068717
2017-04-11 11:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Sq6OF51hfXA0vcKQ4fqjLQ/330v220-2/online/image/2016/1024/7785424245_jean-francois-cope-le-19-octobre-2016.jpg