1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législative partielle en Loire-Atlantique : victoire en demi-teinte du Parti socialiste
1 min de lecture

Législative partielle en Loire-Atlantique : victoire en demi-teinte du Parti socialiste

ÉCLAIRAGE - Le PS n'avait plus gagné d'élection partielle depuis celle du Doubs le 8 février 2015.

Des drapeaux du Parti socialiste (illustration)
Des drapeaux du Parti socialiste (illustration)
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Michael Ducousso

Le Parti socialiste a sauvé le fief de Jean-Marc Ayrault, grâce à Karine Daniel élue députée de la 3e circonscription de Loire-Atlantique avec 55,43% des voix dimanche 24 avril. L'enjeu de cette élection législative partielle était de conserver un territoire aux mains du PS depuis 40 ans mais aussi redonner un peu confiance aux forces militantes. 

Le parti au pouvoir a accusé en effet de nombreuses défaites lors des élections partielles qui se sont tenues depuis le début du mandat de François Hollande. En comptant cette victoire, le parti n'a remporté que 2 scrutins sur les 19 élections partielles qui se sont tenues depuis 2012 (4 si on compte les cas très particuliers de Wallis-et-Futuna et Saint-Pierre-et-Miquelon). L'autre territoire indéfectiblement socialiste est le Doubs, terre d'un autre cadre du PS, Pierre Moscovici.

Une abstention très forte

Si cette victoire permet de garder un peu de rose sur la carte de France, les militants socialistes pourront peut-être regretter un résultat en demi-teinte. Déjà parce Karine Daniel obtient au second tour un résultat inférieur à celui obtenu par son prédécesseur dès le premier tour (56,21%). Ensuite parce que sa victoire a été remportée avec un taux d'abstention de 74,23%, proche de celui de dimanche 17 avril. 

Karine Daniel peut néanmoins être soulagée sur un point : elle a réussi à rassembler le reste de l'électorat de gauche mobilisé. En effet, même si Jean-François Tallio (EE-LV), le 3e homme de cette élection, n'avait pas donné de consigne aux 17,05% de votants qui l'ont suivi, la candidate PS semble avoir profité d'un report de voix favorable et ce, malgré son engagement en faveur du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/