2 min de lecture Présidentielle 2017

Le Pen-Macron : que proposent les candidats pour la modernisation de la vie publique ?

LE DUEL (12/14) - Il ne s'agit pas de la partie la plus fournie de leurs programmes mais Marine Le Pen et Emmanuel Macron formulent quelques propositions pour réformer la vie politique française.

Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le 3 mai 2017
Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le 3 mai 2017
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Musclé et tendu. Voici comment l'on pourrait qualifier le débat de l'entre-deux-tours entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. "Le parti des affaires, c'est le vôtre, pas le mien", a lancé le candidat "En Marche !" à la candidate du Front national. "Le parti qui ne va pas devant les juges, c'est le vôtre, pas le mien. Vous n'êtes pas digne d'être garante des institutions car vous les menacez".   

Emmanuel Macron s'est expliqué à plusieurs reprises sur la différence entre son patrimoine déclaré, faible au regard des revenus perçus à la banque Rothschild puis comme secrétaire général adjoint à la présidence de la République. "Il y a une pétition qui circule de professeurs d'université, d'avocats, qui (...) ne comprennent pas comment vous avez réussi à dépenser un Smic par jour", a insisté de son côté Marine Le Pen. 

Abaisser le nombre de députés

Emmanuel Macron souhaite mettre en place une "grande loi de moralisation de la vie publique". Cela passe par "l'interdiction pour les parlementaires d'exercer des activités de conseil parallèlement à leur mandat pour mettre fin aux conflits d'intérêts". Le candidat souhaite aussi qu'aucun élu ou ministre ne puisse embaucher un membre de sa famille. Il prône aussi l'interdiction du cumul de plus de trois mandats identiques successifs ainsi que l'interdiction de se présenter à une élection pour tous les détenteurs d'un casier judiciaire. L'ancien ministre de l'Économie souhaite que le président de la République présente son bilan national et européen devant le Congrès. Il souhaite aussi la suppression du régime spécial des retraites des parlementaires qui seront rattachés au régime général. 

À lire aussi
Emmanuel Macron face aux maires, dans l'Eure Emmanuel Macron
Débat : "Il y a un côté cure de jouvence" pour Macron, dit Roquette

Comme l'ancien ministre de l'Économie, qui veut réduire d'environ un tiers le nombre de députés et de sénateurs, Marine Le Pen souhaite "abaisser le nombre de députés à 300, contre 577 aujourd'hui et le nombre de sénateurs à 200 contre 348. De façon plus général, la candidate du Front national souhaite organiser "un référendum en vue de réviser la Constitution et conditionner toute révision future de la Constitution à un référendum", peut-on lire dans son programme. Autre point : "Permettre la représentation de tous les Français par le scrutin proportionnel à toutes les élections. À l’Assemblée nationale, la proportionnelle sera intégrale avec une prime majoritaire de 30% des sièges pour la liste arrivée en tête et un seuil de 5% des suffrages pour obtenir des élus".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Marine Le Pen Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788403814
Le Pen-Macron : que proposent les candidats pour la modernisation de la vie publique ?
Le Pen-Macron : que proposent les candidats pour la modernisation de la vie publique ?
LE DUEL (12/14) - Il ne s'agit pas de la partie la plus fournie de leurs programmes mais Marine Le Pen et Emmanuel Macron formulent quelques propositions pour réformer la vie politique française.
https://www.rtl.fr/actu/politique/le-pen-macron-que-proposent-les-candidats-pour-la-modernisation-de-la-vie-publique-7788403814
2017-05-05 07:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nVWQe_VWObl_jBjGet0NiQ/330v220-2/online/image/2017/0504/7788404020_marine-le-pen-et-emmanuel-macron-le-3-mai-2017.jpg