1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le grand débat national n'est "pas un grand déballage", selon Benjamin Griveaux sur RTL
1 min de lecture

Le grand débat national n'est "pas un grand déballage", selon Benjamin Griveaux sur RTL

INVITÉ RTL - Le porte-parole du gouvernement a rappelé les contours du grand débat national qui commencera le 15 janvier prochain et jusqu'au 15 mars.

L'invité de RTL
L'invité de RTL
Crédit : RTL
Le grand débat national n'est "pas un grand déballage", selon Benjamin Griveaux sur RTL
01:53
Benjamin Griveaux, l'invité de RTL du 10 janvier 2019
10:51
La lettre aux Français "sera prête à la fin de la semaine", selon Benjamin Griveaux
01:49
Benjamin Griveaux, l'invité de RTL du 10 janvier 2019
10:52
Marie-Pierre Haddad

Le grand débat national lancé par Emmanuel Macron est un "objet politique très intéressant", selon Benjamin Griveaux. Invité à l'antenne de RTL ce jeudi 10 janvier, le porte-parole du gouvernement a défendu l’événement, en rappelant toutefois qu'il ne s'agit "pas d'un grand déballage"

"C'est la première fois que la Vème République va sortir de son cadre traditionnel (...) Le président de la République fera dans la lettre qu'il a évoqué lors de ses vœux (...) un rappel des thèmes qui sont ceux de ce grand débat", explique-t-il. 

Quatre thèmes seront abordés : la transition écologique, la fiscalité et la dépense publique, la démocratie et l’organisation de l'État et des services publiques. Selon Benjamin Griveaux, ces thématiques sont centrales car elles répondent aux revendications des "gilets jaunes".

Le consensus entre les 'gilets jaunes' et le gouvernement : la baisse de la fiscalité

Benjamin Griveaux

Le porte-parole du gouvernement rappelle que certains sujets ne seront pas concernés pas ce grand débat national. "L'IVG, la peine de mort et le mariage pour tous sont des sujets inscrits dans notre droit et conformes aux valeurs portées par le président de la République. Il a porté un projet démocrate, humaniste et progressiste. Ces valeurs sont intangibles à nos yeux".

À lire aussi

Quant à ceux qui voudraient les remettre en cause, Benjamin Griveaux rappelle qu'"ils ont les élections pour porter un projet politique". D'après lui, il existe "un consensus entre les 'gilets jaunes' et le gouvernement : la baisse de la fiscalité. Le tout est de savoir ce qu’on baisse".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/