1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le gouvernement agit contre les arrêts de travail délivrés en téléconsultation
1 min de lecture

Le gouvernement agit contre les arrêts de travail délivrés en téléconsultation

Gabriel Attal a annoncé vouloir lutter contre les arrêts de travail fait en téléconsultation lorsqu'ils ne sont pas délivrés par le médecin traitant, "ce sont près de 100 millions d’euros l’an dernier".

Une grande partie de salariés en télétravail ont perdu leur motivation.
Une grande partie de salariés en télétravail ont perdu leur motivation.
Crédit : Loic VENANCE / AFP
Robinson Hollanders & AFP

L'épidémie de Covid-19 et les confinements ont favorisé l'essor du télétravail. Les consultations médicales sont également proposées par écran interposé. Mais le gouvernement souhaite agir contre les arrêts de travail faits par consultation lorsqu'ils ne sont pas délivrés par le médecin traitant, a annoncé le ministre de l'Action et des Comptes publics Gabriel Attal dans un entretien au Journal du Dimanche

"Ces arrêts délivrés en visio par un médecin qui n’est pas le médecin traitant ne seront plus remboursés par la Sécurité sociale", a-t-il déclaré. "On a constaté une explosion des arrêts-maladies donnés, en téléconsultation, par un professionnel qui n’est pas le médecin traitant. Ce sont près de 100 millions d’euros l’an dernier", expose le locataire de Bercy. Il justifie cette mesure "afin d’éviter que certains enchaînent les consultations en ligne jusqu’à trouver celui qui voudra bien leur délivrer un arrêt-maladie". 

Cette mesure devrait être inscrite dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale. Selon l'Agence de presse médicale, la mesure devrait entrer en vigueur le 1er juin 2023. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire