1 min de lecture Polémique

Le budget alloué aux sports est "anecdotique", selon Alain Bernard

INVITÉ RTL - Roxana Maracineanu, nouvelle ministre des Sports, récupère un ministère chamboulé, après l'annonce de la baisse du budget de 30 millions d'euros pour 2019. Alain Bernard, champion de natation, revient sur ce nouveau budget, qu'il estime insuffisant.

Générique 1 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL
>
Le budget alloué aux sports est "anecdotique", selon Alain Bernard Crédit Image : CHARLY TRIBALLEAU / AFP | Crédit Média : La rédaction de RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Yves Calvi
Yves Calvi Journaliste RTL

1.600 postes supprimés, un budget annuel plafonné à 450 millions d'euros, soit en baisse de 30 millions d'euros. La nouvelle ministre des sports Roxana Maracineanu a déjà du pain sur la planche, alors que le monde du sport est vent debout contre ces décisions....

Pour Alain Bernard, double champion olympique de natation, contacté par RTL, le sport professionnel, qui brasse des millions d'euros, n'est pas "en danger urgent". Selon lui, les restrictions budgétaires toucheront avant tout les sports amateurs et les pratiquants du quotidien. 

"C'est le sport amateur, le sport de masse, qui fait qu'il y a des centaines de jeunes qui se lèvent et qui sont accompagnés par leurs parents à l'entraînement, en compétition, et surtout qui apprennent à se découvrir, à s'émanciper, à se révéler à travers ce sport. On n'est pas du tout sur les mêmes modèles économiques des sports professionnels", explique-t-il.

À lire aussi
François-Henri Pinault et Arnaud Arnault politique
Dons pour Notre-Dame : "Les fureurs idéologiques l'emportent", dit Mazerolle

Un budget qui n'est pas adapté à la réalité

En prenant en exemple son propre parcours, Alain Bernard précise que le nouveau mode de fonctionnement du sport se base sur "l'aide incontournable de l'État et des collectivités publiques". "Pour la natation par exemple, on s'entraîne dans des structures publiques, il y a très peu de structures privées". 

Même en prenant en compte une répartition du budget envers tous les ministères, le double médaillé constate que "le budget du sport est anecdotique par rapport au reste de tous les autres budgets. On parle de moins de 500 millions d'euros."

Face à la baisse considérable du budget, qui fait du ministère des Sports celui qui a le moins de moyen en France, Alain Bernard rappelle que "le sport est un vecteur d'intégration, de cohésion (...) Il permet de rassembler, d'échanger avec des gens du monde entier, que tout le monde soit fier de porter le drapeau bleu-blanc-rouge. Dans les temps qui courent, c'est loin d'être négligeable".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Gouvernement Budget
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794726647
Le budget alloué aux sports est "anecdotique", selon Alain Bernard
Le budget alloué aux sports est "anecdotique", selon Alain Bernard
INVITÉ RTL - Roxana Maracineanu, nouvelle ministre des Sports, récupère un ministère chamboulé, après l'annonce de la baisse du budget de 30 millions d'euros pour 2019. Alain Bernard, champion de natation, revient sur ce nouveau budget, qu'il estime insuffisant.
https://www.rtl.fr/actu/politique/le-budget-alloue-aux-sports-est-anecdotique-selon-alain-bernard-7794726647
2018-09-10 12:48:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/RRYOMZy_Sl2irX_ROUZ_Rg/330v220-2/online/image/2015/0311/7776971513_alain-bernard.jpg