1 min de lecture Migrants

Le bateau "Alan Kurdi" avec 130 migrants à bord doit débarquer en Italie, affirme le gouvernement

INVITÉ RTL - Clément Beaune, le secrétaire d'État chargé des affaires européennes, a estimé que c'était "une mauvaise idée" de faire accoster le navire de l'ONG allemande Sea-Eye à France, où la mairie de Marseille s'est portée volontaire.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Clément Beaune était l'invité de RTL Soir Crédit Image : JOHN MACDOUGALL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto et Léa Stassinet

La France a demandé ce mercredi 23 septembre à l'Italie de laisser accoster le navire humanitaire "Alan Kurdi", qui fait route vers Marseille faute d'avoir pu débarquer sur les côtes italiennes quelque 130 migrants secourus en Méditerranée.

Invité de RTL Soir, Clément Beaune, le secrétaire d'État chargé des affaires européennes, a expliqué que c'était à l'Italie de faire accoster le bateau et non pas à la France au nom "du principe humanitaire", car le bateau est plus proche des côtes italiennes. "C'est une mauvaise idée qu'il débarque en France", a-t-il martelé. "Mais nous sommes prêts à prendre notre part et donc à accueillir un certain nombre de personnes sauvées", a concédé le membre du gouvernement.

Clément Beaune a également fustigé l'attitude de la mairie de Marseille, qui avait donné son feu vert pour que le navire accoste dans son port. " Ce n'est pas à telle ou telle mairie de faire une polémique politique avec cela et à décider d'ouvrir son port", a-t-il estimé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Marseille Gouvernement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants