2 min de lecture Crimée

La visite de dix parlementaires français en Crimée suscite la polémique

L'ambassadeur d'Ukraine à Paris a manifesté son "indignation" face à la visite des parlementaires français en Crimée.

Des soldats russes près de Simferopol (Crimée) le 27 mars 2014. (archives)
Des soldats russes près de Simferopol (Crimée) le 27 mars 2014. (archives) Crédit : AFP / DMITRY SEREBRYAKO
Yannick Sanchez
et AFP

La nouvelle n'a pas plu à Bruno Le Roux, patron des députés socialistes à l'Assemblée ni à l'ambassadeur d'Ukraine à Paris. Une petite dizaine de députés, pour la plupart membres des Républicains (opposition de droite), participent à un voyage très médiatisé en Russie comprenant une halte de plusieurs jours en Crimée, territoire annexé par la Russie en mars 2014

Ils se sont entretenu jeudi avec le président de la Douma (chambre basse), Sergueï Narychkine. Parmi eux, Jacques Myard également parti rencontrer Bachar Al-Assad en février dernier, Claude Goasguen ou encore Thierry Mariani, ancien ministre de Nicolas Sarkozy, qui a défendu jeudi l'annexion de la Crimée. 

Ce déplacement est un manque de respect à la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine

Oleg Shamshur, ambassadeur d'Ukraine à Paris
Partager la citation

"C'est avec une profonde préoccupation et une indignation que j'ai appris votre décision de visiter en tête de la délégation des parlementaires français la République autonome de Crimée (Ukraine) temporairement occupée par la Russie", a écrit Oleg Shamshur au député de droite Thierry Mariani. "Vous n'avez même pas informé la partie ukrainienne en décidant d'y entrer illégalement depuis Moscou", poursuit-il, en mettant en garde les parlementaires contre les informations qu'ils recevront pendant leur déplacement. Pour l'ambassadeur, ce déplacement représente "une violation directe de la législation ukrainienne et du droit international" et "un manque de respect à la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine".

Le chef du groupe socialiste à l'Assemblée, Bruno Le Roux a dit regretter "que ces parlementaires financés par une association russe se soient rendus en Crimée. C'est une honte que ces dix parlementaires se rendent en Crimée sans avoir le moindre rapport avec les autorités ukrainiennes" a déclaré sur France Info Bruno Le Roux, qui figure parmi 89 personnalités européennes auxquelles la Russie a décidé d'interdire l'accès à son territoire en riposte aux sanctions européennes. 

Les députés sont "libres"

À lire aussi
Vladimir Poutine, le 22 février 2018 G7
Vladimir Poutine à Brégançon : pourquoi la Russie est-elle exclue du G7 ?

Mais les députés en question ne se sont guère émus des réactions ukrainiennes ou de la controverse suscitée par leur déplacement en France. Le député de l'Aube, Nicolas Dhuicq membre de la commission de la défense a beaucoup commenté ses déplacements sur Twitter, reconnaissant la Crimée comme un territoire russe, à l'inverse de la position française

L'ancien ministre Thierry Mariani s'est de son côté exprimé sur la fin des sanctions contre la Russie et a revendiqué sa liberté de déplacement et de positionnement sur le sujet. Également de la partie, les parlementaires Patrice Verchère, Sauveur Gandolfi-Scheit et Marie-Christine Dalloz. Le sénateur UDI de Paris Yves Pozzo di Borgo et le député radical de Charente Jérôme Lambert devraient fermer la marche de cette délégation. 

Ce n'est pas la première fois qu'un tel voyage suscite la polémique. En février dernier, quatre parlementaires s'étaient rendus en Syrie pour rencontrer Bachar Al-Assad malgré l'interdiction du Quai d'Orsay. Cette visite était une première depuis la rupture des relations diplomatiques décidée en mai 2012 conjointement par la France, la Grande-Bretagne, l'Italie, l'Allemagne et l'Espagne. Un an après le déclenchement de la guerre civile en Syrie en mars 2011, la France avait décidé le 2 mars 2012 de fermer son ambassade à Damas. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crimée Thierry Mariani Ukraine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779200864
La visite de dix parlementaires français en Crimée suscite la polémique
La visite de dix parlementaires français en Crimée suscite la polémique
L'ambassadeur d'Ukraine à Paris a manifesté son "indignation" face à la visite des parlementaires français en Crimée.
https://www.rtl.fr/actu/politique/la-visite-de-dix-parlementaires-francais-en-crimee-suscite-la-polemique-7779200864
2015-07-24 13:22:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lnUlVwgy4_QbgozXAl_Hnw/330v220-2/online/image/2014/0520/7772127966_des-soldats-russes-pres-de-simferopol-crimee-le-27-mars-2014-archives.jpg