1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. La solidarité économique voulue par le gouvernement "passe mal"
1 min de lecture

La solidarité économique voulue par le gouvernement "passe mal"

REPLAY - Pour Benjamin Sportouch du service politique de RTL, Bruno Le Maire et Emmanuel Macron défendent les engagements de campagne du chef de l'État, mais ce "budget de pouvoir d'achat" passe mal auprès des Français.

Emmanuel Macron, le 12 juillet 2017 en Italie
Emmanuel Macron, le 12 juillet 2017 en Italie
La solidarité économique voulue par le gouvernement "passe mal"
07:56
Le Mag Pol du 01 octobre 2017
24:35
Philippe Robuchon & Benjamin Sportouch

Invité du Grand Jury de RTL, LCI et Le Figaro ce dimanche 1er octobre, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, n'a pas fléchi sur le budget décidé avec le gouvernement, qui selon lui n'est pas "un budget pour les riches". "Bruno Le Maire s'évertue à dire 'c'est un budget équilibré parce que nous demandons une solidarité', mais cette solidarité passe mal et (les membres du gouvernement et Emmanuel Macron) ont du mal à instiller l'idée que c'est un budget de pouvoir d'achat, analyse Benjamin Sportouch du service politique de RTL. Voilà le maître-mot de Macron, 'ce sont mes engagements, donc les Français les ont acceptés par avance'".

Avec son budget 2018, le gouvernement favoriserait les riches selon les opposants à ce budget. Dans Le Grand Jury, Bruno Le Maire s'est dit choqué par cette accusation. "Il ne bougera sur rien, décrypte Christophe Jakybyszyn de TF1-LCI. Ni sur la CSG pour les retraités, dont il refuse d'augmenter le seuil d'entrée dans la hausse de la CSG, ni sur l'ISF", poursuit le journaliste politique. "Après, je trouve qu'il ne se rend peut-être pas suffisamment compte qu'il y a un problème de communication et qu'ils n'ont sans doute pas bien expliqué leur budget", estime Christophe Jakubyszyn.

Pour convaincre les Français du bien-fondé de leurs démarches, les membres du gouvernement vont devoir "passer entre les gouttes en termes de communication", concède Alexis Brézet du Figaro. Mais seul le temps permettra au gouvernement de gagner ou non l'assentiment des Français, selon le journaliste. "Le vrai pari, c'est le pari de l'efficacité".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/