1 min de lecture Gouvernement

La gauche tombe sous le charme d'Emmanuel Macron

Le jeune ministre de l'Économie, qui présente actuellement sa loi sur les Nouvelles opportunités économiques, rencontre de plus en plus de soutien au sein du Parti socialiste.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
La gauche tombe sous le charme d'Emmanuel Macron Crédit Image : FRED DUFOUR / AFP | Crédit Média : Benjamin Sportouch | Durée : | Date : La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Geoffroy Lang

Dans une mise en scène très soignée, Emmanuel Macron a présenté sa loi sur les Nouvelles opportunités économiques (Noé) lundi 9 novembre. Tout clamant vouloir faire de la politique autrement, le ministre de l'Économie se prépare à entrer dans l'arène électorale. Celui qui n'a jamais été confronté aux électeurs jusqu'à présent se tisse peu un peu un réseau de soutien parmi les élus de gauche.

Mardi 3 novembre, Emmanuel Macron a reçu à dîner une dizaine de sénateurs socialistes, tous tombés sous le charme. À l'image de l'ancienne ministre du commerce extérieur, Nicole Bricq qui voit en lui une bête politique programmée pour l'Élysée. François Patriat, le président sortant de la région Bourgogne, est lui aussi convaincu que c'est une pépite. Il lui a même proposé en juin dernier de prendre sa succession. Emmanuel Macron lui a opposé un refus courtois, mais le jeune ministre ne décourage pas toutes les initiatives selon nos informations.

Il ne serait pas contre un club de soutien de parlementaires, sur le modèle par exemple des "Jeunes avec Macron" lancé spontanément il y a quelques mois. Un sénateur convié à Bercy n'en doute pas une seconde  : "Bien sûr qu'il a envie de faire de la politique", confie-t-il. Autre indice de cet appétit : son goût pour les meetings ou tout ce qui y ressemble. En octobre, il a dialogué pendant plus de deux heures avec 500 Français et il a adoré l'exercice. Si la coqueluche du gouvernement a assuré qu'il se retirait de la politique d'ici 30 ans, nul doute qu'il passera sans mal à la vitesse supérieure.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Gouvernement Valls 2 Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants