2 min de lecture Parti socialiste

L'héritage politique d'Arnaud Montebourg devient-il un enjeu ?

CONFIDENTIELS RTL - Dans une tribune dans "Le Monde", des proches d'Arnaud Montebourg appellent "à une refondation idéologique et politique" de la gauche.

>
L'héritage politique d'Arnaud Montebourg devient-il un enjeu ? - Les confidentiels Crédit Image : CHAMUSSY/SIPA | Crédit Média : RTLNet | Date :
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
et Loïc Farge

Les proches d'Arnaud Montebourg se rappellent au bon souvenir de la gauche. En tout cas une partie d'entre eux. François Kalfon, son ancien directeur de campagne pendant la primaire de la gauche de la gauche, a fait tourner une tribune qui sera publiée dans les colonnes du Monde (daté samedi 24 juin). Il y appelle "à une refondation idéologique et politique" de la gauche. Le texte est co-signé entre autres par le député Jérôme Durain, l'ancien député "frondeur" Yann Galut, ainsi que par quelques proches d'Arnaud Montebourg, parmi lesquels son ami de trente ans et ancien trésorier de sa campagne, Michel Piloquet.

Objectif : "perpétuer ce que le projet France avait entamé", résume l'un d'entre eux. Autrement dit, sur le fond : porter les idées d'Arnaud Montebourg notamment en matière de travail, ou sur les thématiques du "made in France" et de la VIe République. Sur la forme : s'assurer, au minimum, d'une représentation dans la future direction collégiale du Parti socialiste. Et pourquoi pas, même, développer le mouvement ?

"Il s'en fout, ça l'amuse"

Une initiative qui n'est pas soutenue officiellement par Arnaud Montebourg, mais à laquelle il ne s'est pas opposé non plus. "Il s'en fout, ça l'amuse, il laisse faire", explique l'un de ses vieux compagnons de route. C'est justement ce qui a le don d'agacer certains de ses proches - notamment son ancien bras droit et chef de cabinet à Bercy, Christophe Lantoine, le professeur de droit Paul Alliès, ou encore ses anciens conseillers Valentin Pyrulski et Michael Dudragne -, qui soulignent tous en substance le peu de cadres du parti et de parlementaires ou même d'anciens parlementaires figurant parmi les signataires. Ils reprochent, en creux, à François Kalfon de vouloir mettre la main sur l'héritage d’Arnaud Montebourg en jouant sur une certaine confusion dans la présentation de cette initiative.

Des proches tellement piqués au vif qu'ils ont, du coup, dans l'idée d'organiser prochainement une réunion des soutiens historiques d'Arnaud Montebourg pour réfléchir à la suite bien sûr, mais sans leur ancien mentor. "Il s'est retiré définitivement de la vie politique. Il considère que la reconstruction à gauche va prendre dix ans. Il aura alors 67 ou 68 ans, c'est fini pour lui !", certifie l'un de ses vieux amis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parti socialiste Arnaud Montebourg Confidentiels politique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants