2 min de lecture Présidentielle 2017

"L'Émission politique" : pourquoi France 2 a invité Buisson face à Le Pen

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont pointé du doigt la venue de l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy en tant qu'invité mystère face à Marine Le Pen dans l'émission du 9 février.

Patrick Buisson face à Marine Le Pen lors de L'Émission Politique sur France 2 du 9 février 2017
Patrick Buisson face à Marine Le Pen lors de L'Émission Politique sur France 2 du 9 février 2017 Crédit : Capture d'écran/France 2
Ambre Deharo
Ambre Deharo

Le 9 février, l'arrivée de Patrick Buisson sur le plateau de L'Émission politique en a surpris plus d'un. Sur les réseaux sociaux, les internautes n'ont pas tous approuvé ce choix d'invité mystère face à Marine Le Pen. L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy étant connu pour venir, lui aussi, des mouvements d'extrême droite. Face au flot de critiques, Alix Bouilhaguet, la rédactrice en chef de l'émission de France 2, a justifié ce choix sur Franceinfo.

"On cherchait quelqu'un qui pouvait être à même de pointer du doigt [les] failles [de Marine Le Pen], ses incohérences, ses faiblesses", a ainsi expliqué la journaliste. Soulignant que France 2 avait estimé que Patrick Buisson, issu de l’extrême droite et ancien journaliste de Minute, était à même de "tenir ce rôle". Selon la rédaction en chef, il était donc "celui qui pouvait mettre Marine Le Pen face à ses contradictions". Selon les propos d'Alix Bouilhaguet, l'équipe s'attendait à ce que ce choix ne passe pas inaperçu, précisant qu'il y avait même eu des débats au sein de la rédaction.

Mais France 2 a insisté sur le principe de l'invité mystère : "C'est d'aller un peu à contre-courant, (...) une rencontre du troisième type", a-t-elle ainsi déclaré, prenant en exemple d'autres invités ayant débarqué sur le plateau comme Jérôme Kerviel face à Alain Juppé.

Si c'était à refaire, on le referait. On assume totalement.

Alix Bouilhaguet, rédactrice en chef de L'Émission politique
Partager la citation

La rédaction en chef de l'émission n'a donc aucun regret, et ce malgré les critiques de certains confrères journalistes comme Samuel Laurent du Monde et Christophe Cointe des Inrocks. Lors de la diffusion de l'émission, ces derniers ont notamment pointé du doigt un débat entre deux personnalités d'extrême droite qui permettait à Marine Le Pen, elle-même surprise de voir Patrick Buisson débarquer, de paraître plus raisonnable et raisonnée.

À lire aussi
Alain Juppé, le 14 septembre 2020 présidentielle 2017
Juppé sur RTL : "Peut-être n'avais-je pas l'ambition présidentielle chevillée au corps"

Pour France 2 cependant, ce procès d'intention n'a pas lieu d'être. Sur deux heures d'émission, "il y a eu Patrick Buisson oui, mais il y a aussi eu la ministre de l'Éducation, Najat Vallaud-Belkacem (...) ou encore Patrice Bessac, maire communiste de Montreuil. C'est quand même très varié, non ?", s'est défendu Alix Bouilhaguet. Et de conclure que la chaîne "assume totalement" et que "si c'était à refaire, on le referait".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Marine Le Pen Patrick Buisson
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants